En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Emmanuel Macron, ici lors de sa visite au Salon de l'agriculture, n'a décidément pas encaissé les soubresauts politiques qui ont entouré son projet de loi, adopté en force la semaine dernière grâce à l'utilisation de l'article 49-3 par le gouvernement.
 

Emmanuel Macron n'a décidément pas encaissé les soubresauts politiques qui ont entouré son projet de loi, adopté en force la semaine dernière grâce à l'article 49-3. Dans une interview au Monde, le ministre s'est même indirectement et violemment attaqué aux frondeurs.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

19 opinions
  • tambour01
    tambour01     

    qui êtes vous monsieur Macron pour traiter ceux qui n'ont pas renié leur idéal socialiste de "fainéants?Vous n'avez jamais été élu et vous ne le serez jamais ,parce que ce n'est surement votre principale préoccupation de vous présenter devant le suffrage universel Une feuille de papier à cigarette vous sépare de la droite la plus libérale Vous pouvez dormir en paix,votre loi sera adoptée ,contre l'avis de la majorité ,et la droite qui va vous chasser en 2017 ne l'abrogera pas Bon dimanche Mr Macron ;je parie que vous ne travaillez pas vous ;le dimanche

  • marina
    marina     

    N'étant pas socialiste, j'apprécie Emmanuel Macron... Malheureusement il ne pourra rien faire étant sans arrêt repris soit par hollande soir par valls qui voit en Mr MACRON un sérieux candidat....

  • Du vent dans les voiles
    Du vent dans les voiles     

    Le PS fait une politique de droite et l'UMP une politique de gauche........EHHH enfin on sait plus

  • bob38
    bob38     

    A votre bonne santé les sans dents !!! On s occupe de vous

  • Deboutlesmorts
    Deboutlesmorts     

    Quel bordel................

  • ArthurH
    ArthurH     

    Macron va-t-il être rappelé à l'ordre par Valls pour ses propos au lance-flamme contre une partie du PS et de la gauche ? J'en doute...

    LILLOIS
    LILLOIS      (réponse à ArthurH)

    PLAISIR D'ENTENDRE macron SUR LES MECREANTS DE GAUCHE

  • beaudolo
    beaudolo     

    Y aurait-il un ministre socialiste intelligent?

  • Jean Aimarre 2.0
    Jean Aimarre 2.0     

    Est ce que c'est son passage à la banque Rothschild qui à décuplé son égo ou c'est le fait qu'il ne soit pas encarté au PS !?
    Toujours est il qu'un caractériel égocentrique limite revanchard ne devrait pas avoir sa place dans un gouvernement.
    le principe d'intérêt général ne doit pas être un concept abstrait, particulièrement dans ce climat de morosité économique que subissent quotidiennement les français.

    Billy33380
    Billy33380      (réponse à Jean Aimarre 2.0)

    Il est à l'image de son premier ministre !...

  • icietlaouailleurs
    icietlaouailleurs     

    macron fait une loi de droite libérale pour l'UE et la commission, et il s'étonne ensuite qu'il y ai polémique au PS !? et gars, fallait signer à droite si tu voulais faire une politique de Droite ! j'espère que les personnes se disant de Gauche auront compris qu'il faut vraiment voter à Gauche et Républicain... il n'y a plus qu'une seule formation politique pour cela....

    beaudolo
    beaudolo      (réponse à icietlaouailleurs)

    Politique de droite? mais nous sommes en 2015, il n'y a ni politique de droite ou de gauche , il des bonnes et des mauvaises politiques. Regardez donc la loi Alur dites de gauche par son auteur Duflot, elle a mis le bâtiment par terre, on a retraouver le niveau de 1995 dans le nombre de mis en chantier!

    icietlaouailleurs
    icietlaouailleurs      (réponse à beaudolo)

    je parlais de la macron! c'est bien ça le sujet !? c'est pas de duflot ni de la loi Alur !? d'ailleurs cette loi a été amendépar le PS et la droite pour qu'elle soit complètement inaplicable... si ce qui se passe avec beaucoup de loi.. comme les 35h amendées depuis l'arrivé au pouvoir de l'UMP en 2002 et qui n'a rien à voir avec la loi initialle... et il y en a des tas comme ça... mais concernant la vision économiue du gouvernement, ça fait longtemps qu'il n'a rien de socialiste et encore moin de Gauche !!!

  • MANENTIAL
    MANENTIAL      

    Après la Seconde Guerre mondiale, les élites économiques européennes, affaiblies par leur collaboration avec l’Allemagne nazie, doivent faire profil bas. Aux États-Unis, la peur du communisme paralyse la société. Pendant trente ans, des deux côtés de l’Atlantique, les classes moyennes vont profiter de cette situation et prospérer. Mais à la fin des « Trente Glorieuses », les libéraux sentent que l’heure de la revanche a enfin sonné.

    Pour imposer leurs idées, ils utilisent une arme rhétorique redoutable : TINA, le fameux acronyme thatchérien de « There is no alternative », qu’ils vont répéter et faire répéter par tous les médias jusqu’à ce qu’il soit entendu comme une vérité révélée. Il n’y a pas d’alternative au capitalisme, au marché, à la mondialisation, à la déréglementation financière, aux baisses de salaires, aux délocalisations, à la disparition des protections sociales, etc. Cette idéologie va infester les sociétés occidentales, provoquer le déclassement social du plus grand nombre et des profits gigantesques pour quelques-uns.

    Une oligarchie confisque alors le pouvoir. Mais quand la crise financière de la fin des années 2000 met en péril sa fortune et son patrimoine, l’État recouvre soudain toutes ses vertus. Ceux qui hier le vilipendaient réclament son secours à grands cris. Il n’y a pas d’alternative, il faut sauver les banques ! Et pour renflouer les pertes abyssales de l’économie de casino, ce sont encore les plus démunis qui seront rançonnés, à commencer par les salariés.

    Jusqu’à quand ?

Lire la suite des opinions (19)

Votre réponse
Postez un commentaire