Angleterre : Marine Le Pen huée et bousculée à Cambridge

Marine Le Pen, venue donner une conférence à la prestigieuse université britannique de Cambridge, s'est fait huer et chahuter par des manifestants.

A. G.
Le 20/02/2013 à 8:01
Marine Le Pen a été chahutée dans la rue à son arrivée à l'Université de Cambridge (JUSTIN TALLIS - AFP)

Bourdin direct : Marine Le Pen


Marine Le Pen s'attendait-elle à la virulence de cet accueil ? Mardi, alors qu'elle se rendait à une conférence de la prestigieuse université de Cambridge en Angleterre pour évoquer un "New Deal" sur l'immigration, la patronne du FN s'est faite huer par près de 200 personnes.

"Pas de tribune pour le racisme", "on ne veut pas de nazis ici", ou encore "Le Pen, plus jamais", étaient les slogans que l'on pouvait entendre et lire sur les pancartes de ces manifestants, massés à l'entrée de la fac à l'appel d'une association anti-fasciste britannique.

Du côté du Front national, l'incident a immédiatement été minimisé, notamment par le n° 2 du parti, Florian Philippot, sur son compte Twitter.

Liberté d'expression "avant tout"

La présidente du Front national répondait à l'invitation de la Cambridge Union, une association d'étudiants fondée en 1815 et prônant la liberté d'expression. L'un des membres a défendu ce choix dans les colonnes du Telegraph.

"Que l'on soit d'accord avec sa politique ou non, cet événement represente l'une des rares opportunités pour le public anglais de parler directement à Marine Le Pen, qui a tout de même fini troisième aux dernières élections présidentielles, et siège aujourd'hui au Parlement européen..."

Ce n'est pas le premier coup d'éclat de l'association. Elle avait déjà suscité la controverse par le passé en invitant Jean-Marie Le Pen, puis Dominique Strauss Kahn, il y a un an, après l'affaire du Sofitel.

Le journal étudiant de la fac de Cambridge, The Tab, a saisi quelques images de l'arrivée de Marine Le Pen devant les manifestants :

Élections

Les résultats dans votre ville

La question du jour

Faut-il permettre l'ouverture de tous les magasins le dimanche?