En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Nicolas Hénin, le journaliste ex-otage en Syrie, vient de sortir un essai, "Jihad Academy". Il était l'invité de BFMTV ce mardi soir.
 

Retenu près d'un an en Syrie en compagnie de trois autres journalistes français, Nicolas Hénin, auteur de "Jihad Academy, nos erreurs face à l'Etat islamique", était l'invité de BFMTV ce mardi soir. L'occasion pour lui de tancer les parlementaires français partis à Damas.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Grincheux
    Grincheux     

    Bizarre, il faut bien renvoyer l'ascenseur à Hollande après sa libération au lendemain de la visite des parlementaires Français (maintenant, ce n'est qu'un avis).

  • 37berry
    37berry     

    L’« opposition modérée » syrienne a totalement disparue. Elle a été absorbée par Daesh. Au point que les États-Unis ne parviennent pas à trouver les combattants qu’ils pourraient former pour construire une « nouvelle Syrie ». L’ancien ambassadeur Robert S. Ford qui avait organisé les manifestations de 2011 et soutenu jusqu’au bout cette « opposition modérée » a officiellement changé de position. Il pense désormais que la seule opposition réelle en Syrie est composée de jihadistes qu’il serait extrêmement dangereux d’armer un peu plus. Rétrospectivement, il apparaît que la terminologie « opposition modérée » désignait, non pas des combattants civilisés, mais des Syriens prêts à trahir leur pays en s’alliant avec Israël. Depuis le début, cette opposition était dirigée de facto par des membres d’al-Qaïda (comme le Libyen Abdelhakim Belhaj, puis l’Irakien Abou Bakr el-Baghdadi) et se livrait aux pires atrocités (y compris au cannibalisme). Or, tous ces leaders sont aujourd’hui responsables de l’Émirat islamique.

    martin lamarqes
    martin lamarqes      (réponse à 37berry)

    Je suis littéralement subjugué par ce commentaire qui s'essaye à la démiurge intellectuelle mais dénote une méconnaissance totale de la situation. Comme vous n'avez pas lu le livre je ne devrais même pas avoir à me justifier, mais pour commencer.. vous êtes vous un minimum renseigné sur l'opposition au moins avant d'écrire ?
    Daesh et Al Nusra combinés ne forment déjà que un quart de "l'opposition" (sachant que Daesh n'est intervenu que deux ans après le début de la guerre, et venait d'Irak !)
    Maintenant voici les groupes différents de la rebéllion syrienne :
    Syria Syrian National Coalition Armed Forces

    Syria Revolutionaries Front
    Hazzm Movement

    al-Qaeda

    Al-Nusra Front
    Khorasan Group

    Allied armed groups

    Islamic Front
    Army of Mujahedeen
    Ajnad al-Sham Islamic Union
    Supporters of the Religion Front
    Ghuraba al-Sham
    Jund al-Sham (Lebanese group)
    Abdullah Azzam Brigades
    Fatah al-Islam[56][57][58]
    Ansar al-Islam
    Muhajirin wa-Ansar Alliance
    Turkistan Islamic Party
    Muslim Brotherhood of Syria
    Syria Authenticity and Development Front
    Syria Free Syrian Union
    Junud al-Sham
    Jaysh al-Sunnah wal-Jama'ah
    Deir-ez Zor Sharia Court
    Syria Brigade of al-Qaka
    Syria Revolutionary Council
    Syria Tawafiq
    Fajr al-Islam
    Kurdish Katibat al-Taliban
    Liwa al-Tawhid wal-Jihad
    Syria Liwa al-Asifa
    Ansar al-Khalifa Brigade
    People's Liberation Faction
    Harakat Nour al-Din al-Zenki
    Sham Legion
    Shields of the Revolution Council
    Alwiya al-Furqan
    Group of the One and Only
    Northern Sun Battalion
    Harakat al-Muthanna al-Islamiya

    Au moins 30 000 sécularistes (en hausse depuis un an) 40 000 islamistes partagés entre dictature islamique sunnite et république avec constitution islamique, et 20 000 islamiques pour une démocratie ou le peuple seul déciderait

    martin lamarqes
    martin lamarqes      (réponse à 37berry)

    Je suis littéralement subjugué par ce commentaire qui s'essaye à la démiurge intellectuelle mais dénote une méconnaissance totale de la situation. Comme vous n'avez pas lu le livre je ne devrais même pas avoir à me justifier, mais pour commencer.. vous êtes vous un minimum renseigné sur l'opposition au moins avant d'écrire ?
    Daesh et Al Nusra combinés ne forment déjà que un quart de "l'opposition" (sachant que Daesh n'est intervenu que deux ans après le début de la guerre, et venait d'Irak !)
    Maintenant voici les groupes différents de la rebéllion syrienne :
    Syria Syrian National Coalition Armed Forces

    Syria Revolutionaries Front
    Hazzm Movement

    al-Qaeda

    Al-Nusra Front
    Khorasan Group

    Allied armed groups

    Islamic Front
    Army of Mujahedeen
    Ajnad al-Sham Islamic Union
    Supporters of the Religion Front
    Ghuraba al-Sham
    Jund al-Sham (Lebanese group)
    Abdullah Azzam Brigades
    Fatah al-Islam[56][57][58]
    Ansar al-Islam
    Muhajirin wa-Ansar Alliance
    Turkistan Islamic Party
    Muslim Brotherhood of Syria
    Syria Authenticity and Development Front
    Syria Free Syrian Union
    Junud al-Sham
    Jaysh al-Sunnah wal-Jama'ah
    Deir-ez Zor Sharia Court
    Syria Brigade of al-Qaka
    Syria Revolutionary Council
    Syria Tawafiq
    Fajr al-Islam
    Kurdish Katibat al-Taliban
    Liwa al-Tawhid wal-Jihad
    Syria Liwa al-Asifa
    Ansar al-Khalifa Brigade
    People's Liberation Faction
    Harakat Nour al-Din al-Zenki
    Sham Legion
    Shields of the Revolution Council
    Alwiya al-Furqan
    Group of the One and Only
    Northern Sun Battalion
    Harakat al-Muthanna al-Islamiya

    Au moins 30 000 sécularistes (en hausse depuis un an) 40 000 islamistes partagés entre dictature islamique sunnite et république avec constitution islamique, et 20 000 islamiques pour une démocratie ou le peuple seul déciderait

  • Glochide
    Glochide     

    Il n'a pas vu les familles des chrétiens décapités ou crucifiés par les djihadistes ?????

  • snatch
    snatch     

    "Il n'y a pas un Syrien qui n'a pas perdu un membre de sa famille.....'......Vous les avez compté Monsieur le journaliste?

  • 156156
    156156     

    Enfin un homme qui parle bien comme je l'ai souvent dit on ne peut choisir entre l'enclume et le marteau!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Podompodom
    Podompodom     

    C'est le syndrome de stockholm, aimer les terroristes qui l'ont retenu. Je ne vois que ça pour critiquer le président syrien qui lutte contre eux depuis le début.

Votre réponse
Postez un commentaire