BFM Business

Le site internet qui a publié des vidéos intimes attribuées à Benjamin Griveaux est désormais hors ligne

BFM Tech

Un mystérieux site, inconnu il y a encore deux jours, a publié des vidéos à caractère sexuel, attribuées à Benjamin Griveaux qui a depuis retiré sa candidature à la mairie de Paris. Le site a été supprimé en début de soirée.

Le site sur lequel avait été publié les vidéos intimes attribuées à Benjamin Griveaux, a été désactivé ce vendredi aux alentours de 18 heures. Près de 48 heures auparavant, ce site était encore inconnu. Interdit aux moins de 18 ans, il entendait exposer les "images à caractère sexuel ou pornographique", impliquant des représentants politiques qui "mentent à leurs électeurs en imposant le puritanisme à la société alors qu'ils le méprisent eux-mêmes". Seul l’ancien candidat à la mairie de Paris a été visé. 

Qui se cache derrière ce site? 

Selon des plateformes spécialisées, le site internet a été créé il y a deux mois, le 11 novembre 2019. Mais son créateur reste inconnu, aucune identité n'est attachée au nom de domaine. Ce dernier est par ailleurs enregistré chez Google donc aux Etats-Unis.

L’article attaquant Benjamin Griveaux est signé Piotr Pavlenski, un artiste russe qui a obtenu l’asile en France. Mais rien n’indique qu’il soit également le créateur du site internet.

Par ailleurs, en regardant le code source de la page, on peut voir que le site a été créé sur Wix. Une plateforme dont le siège est en Israël, qui permet d’élaborer très simplement un site internet à partir de modèles. 

Dans ses conditions d'utilisation, le service précise "décliner toute responsabilité en cas de contenu pornographique et/ou pour tout autre Contenu d'Utilisateur illicite et/ou violant des droits, auxquels vous ou toute partie pouvez être confronté."

A l'heure actuelle, Wix n'a pas communiqué pour faire savoir s'il était à l'origine de la mise hors ligne du site.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech