Tech&Co
Tech

Royaume-Uni: des drones vont livrer des médicaments pour les chimiothérapies

Le NHS s'est associé à la startup Apian, spécialisée dans la fabrication de drones de livraisons de médicaments.

Le NHS s'est associé à la startup Apian, spécialisée dans la fabrication de drones de livraisons de médicaments. - Apian

Le service national de santé britannique (National Health Service) a annoncé tester la livraison de médicaments par drones. L'idée: réduire le temps d'acheminement vers les patients.

Des drones pour remplacer la voiture et le ferry. Le National Health Service (NHS) - le service national de santé britannique - a annoncé ce mardi 5 juillet entamer une série de tests pour livrer par drones des médicaments destinés aux chimiothérapies. Les premiers acheminements doivent se faire "dans les semaines à venir", selon le NHS.

L'itinéraire permettra d'acheminer les produits sur une vingtaine de kilomètres, depuis Portsmouth, situé au sud de l'Angleterre, jusqu'à l'île de Wight. Les médicaments nécessaires à la "chimiothérapie sont difficiles à transporter car certaines doses ont une durée de conservation courte", explique le NHS dans un communiqué de presse.

Gain de temps

Les drones vont permettre de réduire "le délai de livraison habituel de quatre heures à 30 minutes, ce qui permettra d'économiser du carburant et de l'argent", souligne le NHS.

Car chaque livraison par drone remplace "au moins deux trajets en voiture et un trajet en aéroglisseur ou en ferry", précise l'organisme, "ce qui permet de réduire les émissions de carbone".

Pour les patients habitant l'île de Wight, cela leur permettra d'éviter à faire régulièrement le trajet en ferry pour se faire soigner.

"Les patients auront un accès plus rapide et plus équitable aux soins, peu importe où ils habitent", s'est félicité le ministre britannique de la Santé et de la Protection sociale, Sajid Javid, dans le communiqué.

Jusqu'à 20 kilos de charges par drone

Le NHS s'est associé à la startup Apian, spécialisée dans la construction de drones, et créée par des anciens de Google et des anciens médecins du NHS. Leurs drones, qui pèsent 85 kilos pour une envergure de 5 mètres, peuvent transporter jusqu'à 20 kilos en une seule fois, précise le Guardian.

"Ce projet marque une première étape très importante dans la construction d'un réseau de couloirs de drones reliant les hôpitaux, les laboratoires de pathologie, les cabinets de médecins généralistes, les maisons de soins et les pharmacies dans tout le pays", a déclaré auprès du journal britannique Alexander Trewby, directeur général d'Apian.

Anaïs Cherif