BFM Business

Le dropshipping, cette pratique controversée des influenceurs flirtant souvent avec l’arnaque

"Aujourd’hui, je pars du principe où dans un métier, il y aura toujours des abus. Mon travail aujourd’hui, c’est de les limiter", explique Magali Berdah. Les abus dont parlent Magali Berdah là, ce sont ceux du dropshipping. Alors déjà le dropshipping, c’est parfaitement légal. C’est le fait de vendre un produit qu’on ne possède pas, qu’on n’a pas en stock et qu’on va aller chercher chez un fournisseur qui se chargera de l’apporter au client. Mais l'arnaque n'est souvent pas bien loin. une explication de Boris Courret. 

Sur le même sujet