BFM Immo

Les prix au m², bientôt du passé ?

Les 2-3 pièces vendus en Idf dans une fourchette de 250 à 335 000 €

Les 2-3 pièces vendus en Idf dans une fourchette de 250 à 335 000 € - dr

En guerre contre le diktat du prix au m², la Fnaim Île-de-France vient de mettre à jour sa cartographie interactive de l’immobilier.

« Choisir un logement, ce n’est pas acheter du m² ! ». Fidèle au crédo défendu depuis près d’un an par l’antenne francilienne de la Fnaim, qu’il préside, Gilles Ricour-de-Bourgies a présenté jeudi les nouvelles fonctionnalités de sa carte interactive des prix de l’immobilier.

Lancée en début d’année, celle-ci permet aux acheteurs potentiels de construire leur projet immobilier sans recourir aux critères habituels de la superficie et du prix. « Choisir un logement, c’est acquérir un nombre de pièces en fonction d’un projet familial, d’une capacité d’endettement et, en particulier en Île-de-France, de temps de transport », explique le dirigeant. La carte, dont la fédération prend soin de rappeler qu’elle n’est « pas un outil commercial », permettait déjà de classer les transactions réalisées à Paris intra-muros et dans la petite couronne en fonction d’un budget et d’un nombre de pièces.

Temps de transport

Elargie à l’ensemble de l’Île-de-France (à l’exception, pour le moment, de la Seine-et-Marne), elle permet désormais aux futurs acquéreurs d’affiner leur recherche en tenant également compte du temps maximum qu’ils sont prêts à passer chaque jour dans les transports en commun pour aller travailler. « Notre cartographie présente non seulement les stations de métro et de tramway existantes, mais intègre également les futures lignes et gares du Grand Paris, indique Pierre-Antoine Ménez, vice-président de la Fnaim Île-de-France. Elle permet aux acheteurs de prendre conscience qu’ils peuvent se loger dans des zones auxquelles ils n’auraient pas forcément pensé de prime abord ».

Sur la question de ces zones, la Fnaim innove également. Elle ne raisonne pas, comme le font par exemple les notaires, à l’échelle des communes, arrondissements et quartiers administratifs, mais a identifié, avec l’aide de ses 2 200 adhérents. Avec l’aide de ses 2 200 adhérents, elle a identifié un millier de micro-marchés correspondant à des zones d’homogénéité de prix par typologie de biens, dont la liste est susceptible de varier au gré de l’évolution du marché.

La carte est en ligne sur LaMaisondel'Immobilier.org, le site de la Fnaim Île-de-France

Emmanuel Salbayre