BFM Immo

Immobilier : Pour Cécile Duflot, "la crise s'est ouverte en 2008"

Pour Cécile Duflot, les maires qui construisent doivent être soutenus

Pour Cécile Duflot, les maires qui construisent doivent être soutenus - dr

Dans un entretien aux Echos, l’ex-ministre du Logement juge que la baisse de la construction n’est pas du fait de la loi Alur, mais la conséquence de la crise de 2008.

Cécile Duflot recadre le débat après les attaques de ses détracteurs sur sa loi logement. « Considérer que la crise de la construction neuve est liée à la loi sur l’accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) relève, au mieux, du simplisme, au pire, de la manipulation », lâche l’ancienne ministre écologiste dans les colonnes du quotidien économique.

Selon elle, « la crise (du logement) s’est ouverte en 2008 ». Or, Alur est « une loi structurelle qui s’attaque à des problèmes de fond », plaide Cécile Duflot. Autrement dit, une mesure qui nécessitera des années avant de montrer ses effets.

Les prix à un niveau « insoutenable »

En règle générale, l’Etat ne s’attaque pas suffisamment aux prix de l’immobilier en France, qui atteignent un niveau « insoutenable », estime-t-elle. Pour ce faire, « dans l’idéal, il faudrait débrancher la perfusion », les aides « n’ont jamais permis de stabiliser le secteur, ni de répondre à la crise », ajoute Mme Duflot. La mesure de relance qu’elle souhaiterait voir appliquée ? L’aide aux maires bâtisseurs. « Pour cela, la priorité est de réformer la manière dont l’Etat alloue aux collectivités locales la dotation globale de fonctionnement », rapportent Les Echos.

André Figeard