BFM Immo
Location

Les locataires ont de plus en plus de mal à trouver un logement

Le marché de la location est particulièrement tendu. Une enquête de PAP montre que 76,4% des candidats à la location connaissent des difficultés.

La rentrée est particulièrement difficile pour les particuliers qui cherchent à louer un logement. Une étude* de PAP montre que les demandes sont en hausse (+9% par rapport à 2019) mais l'offre est en baisse (-5% par rapport à 2019). L'offre de location au 1er septembre 2022 sur le site PAP.fr est même en baisse de 22 % par rapport à 2021. "Mais l’année 2021 n’est pas significative, car de nombreuses locations touristiques notamment à Paris, étaient revenues sur le marché de la location classique en raison de l’arrêt du tourisme international", rappelle PAP.

Une tension que PAP explique par la baisse du nombre d’acheteurs... qui se reportent sur de la location. Hausse des taux d’intérêt, difficultés d'accès au crédit, hypothèse d'une baisse des prix à l'achat, incertitudes sur le pouvoir d'achat: le contexte actuel entraîne une baisse de 14 % du volume d’acheteurs par rapport à 2019. Il est également possible de rajouter le spectre "passoire énergétique". Pour rappel, dès 2025, il sera interdit de louer des logements ayant une étiquette énergétique G. Une mesure qui sera élargie aux logements F en 2028 puis E en 2034.

>> Téléchargez le guide de l’investissement LMNP de la rédaction de BFM Immo

Manque d'offres

Quoiqu'il en soit, 74,6% des candidats à la location ayant déjà eu à faire une telle recherche par le passé font état de difficultés supérieures à ce qu'ils avaient connu, lors de leurs précédentes recherches, tandis qu'ils ne sont que 21,2% à indiquer qu'ils éprouvent autant de difficultés. Seuls 4,4% indiquent avoir moins de mal à trouver. Des difficultés qui se retrouvent quel que soit l'état du portefeuille du locataire. "Les profils théoriquement les plus favorisés que sont les salariés du privé en CDI et ceux du public ne sont pas épargnés par ce constat puisqu'ils sont respectivement 73 et 75,6% à indiquer rencontrer davantage de difficultés", constate PAP. 51,2% des candidats sont en recherche depuis plus de deux mois, dont 32,9% depuis plus de 3 mois.

96,7% des candidats interrogés (y compris ceux dont c'est la première recherche) estiment avoir été confrontés à au moins une difficulté. Parmi celles-ci, les candidats à la location pointent principalement: le manque d’offres (56,3%), des loyers trop élevés (45,8%) à égalité avec l'absence de réponse des propriétaires contactés (45,4%), suivi de la rapidité avec laquelle les offres partent (36,3%). 23,2% des candidats ont vu leur dossier refusé plusieurs fois! Ce chiffre monte à 25,7% en Ile-de-France et même à 27,8% pour ceux qui recherchent à Paris." "On retrouve tous les profils parmi les candidats qui se sont heurtés à des refus de dossier, dont 33% de salariés en CDI".

Les candidats qui pointent un manque d’offres n’ont pas pour cible un type spécifique de bien. Le manque d’offres concerne donc tout autant les studios (20%) que les 4 pièces et plus (20%), de même que les 2 pièces (29%) et les 3 pièces (29%).

*Etude réalisée à partir des données issues :

- d'une enquête réalisée , entre le 2 et le 8 septembre 2022, via un questionnaire en ligne auprès de 11.606 candidats en recherche active d'une location.

- du nombre d'offres de locations disponibles en France sur le site PAP.fr à la date du 1er septembre 2022 comparées au 1er septembre 2021 et au 1er septembre 2019

- du nombre de recherches de locations effectuées en France sur le site PAP.fr entre le 22 aout et le 8 septembre 2022 comparées aux mêmes périodes en 2019.

https://twitter.com/DianeLacaze Diane Lacaze avec AFP Journaliste BFM Éco