BFM Immo

Les Français craignent une recrudescence des impayés sur les loyers et les charges de copropriété

Les Français pensent que les impayés de loyers ont s'accentuer.

Les Français pensent que les impayés de loyers ont s'accentuer. - Bertrand Guay - AFP

Près de 50% des Français sondés affirment avoir rencontré des difficultés relatives au revenu ou au logement depuis le début de la crise sanitaire, selon des chiffres d'Harris Interactive pour Odealim. Résultat, 67% des Français interrogés estiment que le nombre de loyers impayés va augmenter.

Les propriétaires qui mettent leur bien en location craignent, plus que tout, les locataires mauvais payeurs. Et il semblerait que ce scénario catastrophe soit de plus en plus redouté. Une étude* Haris Interactive pour Odealim, courtier en assurance immobilière, montre en effet que 47% des Français interrogés affirment avoir rencontré des difficultés relatives au revenu ou au logement depuis le début de la crise sanitaire. Une tendance d’autant plus vraie pour les locataires avec 57% contre 42% les propriétaires.

>> Téléchargez le guide BFM Immo pour tout savoir sur la location meublée LMNP

Résultat, les Français se montrent majoritaire pessimistes concernant le risque d'impayés de loyer. 67% d’entre eux estiment que le nombre de loyers impayés va augmenter au cours des prochains mois, 55% que celui d’impayés de charges en copropriété évoluera à la hausse également.

Les Français ne se protègent pas

Mais paradoxalement, peu de propriétaires se préparent à une telle éventualité. Certes, 79% des Français connaissent l'existence d'assurances permettant de se couvrir contre le risque de loyers impayés par le locataire. Ce chiffre monte même à 82% chez les propriétaires uniquement. Et les propriétaires sont unanimes quant à ces assurances. 88% les jugent utiles. Par ailleurs, 59% des Français connaissent l'existence d'assurances permettant aux copropriétés de se garantir contre les impayés de charges et 83% les jugent utiles. Pourtant, seuls 20% des bailleurs et 17% des copropriétaires pensent disposer respectivement d’une assurance contre le risque d’impayés de loyer et contre le risque d’impayés de charges de copropriété.

Xavier Saubestre, président du groupe Odealim, précise: "Dans un contexte de crise où la peur des difficultés économiques est légitime, elle révèle également combien les Français surestiment leur protection face au risque d’impayés. Les copropriétaires et propriétaires bailleurs pensent être protégés dès lors qu’ils confient leur copropriété à un syndic professionnel, ou leur bien à un gérant. Or, il est important de ne pas confondre l’obligation de moyen des professionnels avec une obligation de résultat. En effet, si ces derniers doivent tout mettre en œuvre pour effectuer les recours, ils ne peuvent en garantir les délais et se substituer aux locataires ou copropriétaires défaillants".

Et il ajoute : "La seule solution possible face à cet aléa est la garantie d’assurance pour impayé de loyer, ou impayé de charges ; des assurances dont l’utilité est reconnue par les propriétaires, comme le prouve notre enquête menée avec Harris Interactive, mais encore trop peu souscrites malheureusement".

*Enquête menée par Harris Interactive pour Odealim du 8 au 10 juin 2021 auprès d’un échantillon de 1.032 personnes représentatif des Français âgés de 18 ans et plus

Diane Lacaze