BFM Immo

France : Près de 50 % de SDF en plus en 10 ans

La France compte plus de 140 000 SDF

La France compte plus de 140 000 SDF - Fotolia

Selon une enquête de l’Insee publiée mardi, plus de 140 000 personnes étaient sans domicile en France métropolitaine au début 2012. En progression de près de 50 % depuis 2001.

Un constat alarmant. Le nombre de personnes sans domicile a explosé au fil des ans en France, selon l’étude de l’Insee sur « l’hébergement des sans domicile en 2012 »*. L’enquête, réalisée au début de l’année dernière, montre que 80 % des personnes ayant fait eu recours aux services d’hébergement ou de distribution de repas étaient sans domicile, ce qui représentait 81 000 personnes. 11 % des 103 000 demandeurs au total étaient locataires et même propriétaires (!), les 9 % restants étant sans-abri. Mais les SDF sont aussi des enfants (30 000), des demandeurs d’asile (22 500), et sont aussi présents dans les petites agglomérations et communes rurales (8 000 personnes).

Or, aujourd’hui, l’Insee estime à 141 500 le nombre de personnes dans l’une ou l’autre de ces situations en France – enfants et adultes compris, nationaux et étrangers aussi. Un chiffre en augmentation de 50 % depuis 2001 « à champ constant », l’organisme ayant entretemps affiné sa méthodologie en 2012. Les adultes sans domicile des agglomérations de plus de 20 000 habitants ont quant à eux vu leur nombre augmenter de 44 %, selon l'Insee.

2 sans-abri sur 5 sont des femmes

Quel est le profil des SDF aujourd’hui ? « Des personnes plutôt jeunes, souligne l’étude : un quart ont entre 18 et 29 ans contre 19 % des adultes occupant un logement ordinaire ». Le nombre de femmes est important : elles représentent deux SDF sur cinq, ainsi que 48 % des 18-29 ans sans toit. Les enquêteurs ont part ailleurs noté que près de la moitié (48 %) des sans-abri « n’ont pas souhaité se rendre dans un centre d’hébergement la veille de l’enquête ; les principales raisons invoquées sont le manque d’hygiène (29 %) et l’insécurité (26 %) ». 14 % d’entre eux ont enfin expliqué avoir été refusés par « manque de place ».

Le gouvernement doit légiférer par voie d’ordonnances pour atteindre l’objectif de 500 000 logements par an promis par François Hollande. Cécile Duflot a récemment dévoilé les contours de son projet de loi sur l’accès au logement et un urbanisme rénové, prévu pour cet été, qui doit notamment améliorer les rapports locatifs et mettre en place un encadrement des loyers. Un texte accueilli tièdement par la Fondation Abbé Pierre, qui a souhaité que le débat parlementaire lui donne « un caractère plus ambitieux ».

*Enquête réalisée auprès des personnes fréquentant les services d’hébergement ou de distribution de repas, adressée aux personnes adultes ayant eu recours aux services implantés dans les agglomérations de 20 000 habitants ou plus, entre le 23 janvier 2012 et le 3 mars 2012.

Léo Monégier