BFM Immo

Les professionnels des matériaux de construction très pessimistes pour 2021

Matériaux de construction: l'activité en 2021 restera aussi sinistrée qu'en 2020

Matériaux de construction: l'activité en 2021 restera aussi sinistrée qu'en 2020 - Guillaume Souvant - AFP

En 2020, l'activité granulats devrait se contracter de 8% et celle du béton prêt à l'emploi (BPE) de 10%. Le secteur ne voit pas d'amélioration pour l'an prochain.

La production de matériaux de construction devrait rester aussi atone en 2021 qu'en 2020, où l'activité granulats devrait se contracter de 8% et celle du béton prêt à l'emploi (BPE) de 10% en raison du Covid-19, s'inquiète l'Union Nationale des Industries de Carrières et Matériaux de Construction (Unicem). "Les livraisons de BPE s'inscriront ainsi 5% en deçà de leur moyenne des 10 dernières années, à 36,3 millions de m3. Quant à la production de granulats, elle atteindrait les 326 millions de tonnes, soit un niveau de 10% en dessous de la moyenne de ces 10 dernières années (358 millions de tonnes), une décennie pourtant marquée par la crise financière de 2008", anticipe un communiqué.

Malgré le "rebond rapide et vigoureux" des livraisons à la sortie du confinement au printemps, les pertes de production entre mars et mai ne seront pas comblées, assure encore l'Unicem qui prévoit également l'"impact" du confinement de l'automne sur le secteur en dépit de la poursuite des chantiers.

Des carnets de commandes qui ne se remplissent plus

En 2021, l'activité devrait "peiner à dépasser les niveaux de 2020" et demeurera "encore très en deçà de ceux de 2019", est-il précisé. Près de 90% des chefs d'entreprises s'attendent ainsi à une baisse d'activité dans les 6 prochains mois, selon une enquête d'opinion de l'Unicem réalisée en novembre.

Les professionnels de la construction constatent que leurs carnets de commande ne se remplissent plus et que l'activité actuelle provient de chantiers engagés avant la crise. Pour les granulats, l'activité pourrait progresser de 4% en 2021 par rapport à 2020, mais celle du béton devrait être "quasi nulle". "Les niveaux de production de 2021 s'établiraient ainsi bien en deçà de ceux de 2019 autour de -5 % pour les granulats et de -10 % pour le BPE", conclut l'Unicem.

Avec AFP

D. L.