BFM Immo

Immobilier de bureau: l'Ile-de-France assiste au retour des investisseurs anglo-saxons

BFM Immo
L'immobilier de bureaux en Ile-de-France a connu un premier trimestre dynamique, attirant 2,7 milliards d'euros d'investissements, un montant en hausse de 10% sur un an, notamment grâce au retour des investisseurs anglo-saxons. De janvier à mars, les ventes et locations de bureaux ("demande placée") ont porté sur 741.800 m2, soit de bons volumes, en hausse de 13% sur un an et même de 38% comparé à la moyenne des dix dernières années, selon l'enquête trimestrielle du groupement d'intérêt économique Immostat.

Ce groupement réunit les sociétés de conseil en immobilier d'entreprises BNP Paribas Real Estate, CBRE, Cushman & Wakefield (ex DTZ) et Jones Lang LaSalle (JLL). "Il s'agit du meilleur premier trimestre jamais enregistré depuis 2006, qui dépassait les 755.000 m2", constate-t-on même chez JLL. "Cette performance s'explique notamment par le segment des petites et moyennes surfaces (moins de 1.000 m2) dont les volumes progressent de 18% sur un an, contre 9% pour les grandes surfaces", analyse BNP Paribas Real Estate dans une note.

À elles seules, les grandes transactions représentent près de la moitié (47%) des ventes et locations de bureaux au premier trimestre, soit 352.000 m2 commercialisés. Par secteur, l'industrie a représenté 40% de ces surfaces, suivie par le secteur financier, la communication-création, et l'immobilier avec les lieux de "coworking". Par ailleurs, le stock de bureaux vacants de la capitale "ne cesse de se réduire, avec un taux de vacance d'environ 2,5% à fin mars", commente JLL. Avec AFP

BFM Immo