BFM Patrimoine

UPDATE: BNP Paribas vise une hausse annuelle à deux chiffres du BPA entre 2013 et 2016

BFM Patrimoine
(Actualisation avec précision chiffrée sur la croissance du BPA, projet de développement en Asie et aux Etats-Unis, absence de commentaires sur les discussions avec les autorités américaines et cours de Bourse). Noémie Bisserbe PARIS (Dow Jones

(Actualisation avec précision chiffrée sur la croissance du BPA, projet de développement en Asie et aux Etats-Unis, absence de commentaires sur les discussions avec les autorités américaines et cours de Bourse).

Noémie Bisserbe

PARIS (Dow Jones)--BNP Paribas (BNP.FR) a dit lundi tabler sur une croissance annuelle à deux chiffres de son bénéfice net par action en moyenne sur les trois prochaines années, grâce notamment à la progression de ses activités hors d'Europe alors que la banque française cherche à tirer un trait sur la crise de la dette de la zone euro.

Le premier groupe bancaire coté français par la taille de ses actifs s'attend à ce que son bénéfice net par action progresse d'au moins 12% par an entre 2013 et 2016, porté par la croissance des activités aux Etats-Unis, en Turquie et en Asie, ainsi que par des réductions de coûts.

L'an dernier, le bénéfice net par action de la banque est ressorti à 4,7 euros par action.

Tout comme ses concurrentes en Europe, BNP Paribas a procédé depuis 2010 à une vaste restructuration de ses activités pour s'adapter à une nouvelle réglementation plus stricte. Mais le groupe peine toujours à redresser sa croissance et à doper ses profits dans un contexte de reprise économique fragile.

D'ici 2016, BNP Paribas s'attend à ce que le rendement des capitaux propres (ROE) - un indicateur clé de sa rentabilité - atteigne au moins 10%, contre 7,7% en 2013.

A titre de comparaison, Société Générale (GLE.FR) vise pour sa part un ROE de 10% dès 2015 tandis que Deutsche Bank (DBK.XE) table sur un ROE d'au moins 12% l'année prochaine.

Développement en Asie

Ces dernières année, BNP Paribas a accéléré son développement dans la banque de financement et d'investissement ainsi que dans ses activités d'assurance, de gestion d'actifs et de banque privée en Asie-Pacifique. En 2013, le groupe a embauché 400 personnes dans la région et prévoit d'en embaucher encore 900 autres sur les trois prochaines années.

BNP Paribas souhaite également se renforcer aux Etats-Unis, où sa filiale Bank of the West devrait dégager une croissance de ses revenus d'au moins 6% par an entre 2014 et 2016. BNP Paribas entend ainsi parvenir à une croissance de 10% ou plus de son produit net bancaire en 2016 par rapport à 2013.

Les revenus de l'activité de banque de détail dans ses principaux marchés que sont la France, l'Italie, la Belgique et le Luxembourg, ne devraient toutefois progresser que de 1,5% par an.

BNP Paribas entend par ailleurs réaliser 2,8 milliards d'euros d'économies d'ici à 2016, contre un objectif initial de 2 milliards d'euros en 2015.

La banque a également indiqué qu'elle comptait atteindre un ratio de distribution du dividende de 45% en 2016, contre 40,9% en 2013.

Le mois dernier, BNP Paribas a annoncé une baisse inattendue de son bénéfice net au quatrième trimestre, en raison d'une provision de 1,1 milliard de dollars (798 millions d'euros), liée à une éventuelle amende portant sur des transactions réalisées par la banque avec des pays soumis aux sanctions économiques des Etats-Unis.

Lundi, le directeur général du groupe, Jean-Laurent Bonnafé, n'a pas souhaité faire de commentaires sur les discussions en cours avec les autorités financières américaines pour régler ce différent juridique.

A la Bourse de Paris, le titre BNP Paribas reculait dans l'après-midi de 2% à 55,84 euros, contre un repli de 1,3% pour l'indice CAC 40.

-Noémie Bisserbe, Dow Jones Newswires

(Version française Blandine Hénault)

(END) Dow Jones Newswires

March 24, 2014 10:59 ET (14:59 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-