BFM Patrimoine

Pourquoi les investisseurs boudent Casino

Casino a de nouveau lourdement chuté en Bourse après avoir révisé ses résultats.

Casino a de nouveau lourdement chuté en Bourse après avoir révisé ses résultats. - Photo AFP

Le géant stéphanois de la grande distribution a été une nouvelle fois sanctionné en Bourse après avoir révisé ses prévisions de résultats. Et ce, malgré la bonne tenue du marché français.

Cette fois-ci, ce n’est pas les attaques de Muddy Waters qui sont sanctionnés en Bourse, mais simplement les résultats décevants de Casino. L’action du géant français de la distribution a chuté de 6,23% en Bourse ce jeudi 14 janvier.

Les investisseurs n’ont, semblent-ils, pas apprécié la nouvelle révision en baisse de l’Ebit (excédent brut d’exploitation), désormais attendu à 1,5 milliard d’euros. Un chiffre abaissé par rapport à la fourchette initial de 1,68 à 1,78 milliard annoncé en octobre dernier.

Il faut dire que l’année 2015 aura été dure pour le groupe stéphanois. Ses ventes ont chuté de 4,8% et de plus de 11% sur le seul quatrième trimestre, pénalisées une fois encore par l’Amérique Latine, où les activités Retail et Electronics (43% du chiffre d’affaires à eux deux) ont chuté de respectivement 4,6% et 28,4%.

Reprise du marché français

Pourtant, la France s’est bien redressée lors du dernier trimestre, avec un revenu en hausse de 2,7% en organique. Bien aidée, par les marques Géant et Leader Price, qui ont progressé de respectivement 7,5% et de 3% en données comparables.

Depuis les attaques de Muddy Waters, le titre Casino a chuté de près de 12%. Une situation qui ne risque pas de s'inverser pour Bryan Garnier tant que les prévisions du consensus sur les résultats du groupe n'auront pas atteint leur point bas, ce qui n'est pas encore le cas selon lui.

S.B.