BFM Patrimoine

Pétrole: ni discipline ni unité au sein de l'OPEP.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Le cours du brut semble désormais se chercher un cours plancher, mais l'absence de coordination au sein de l'OPEP, qui concentre plus ou moins 40% de l'offre mondiale, prévient pour l'instant tout rebond significatif. Mardi mi

(CercleFinance.com) - Le cours du brut semble désormais se chercher un cours plancher, mais l'absence de coordination au sein de l'OPEP, qui concentre plus ou moins 40% de l'offre mondiale, prévient pour l'instant tout rebond significatif. Mardi midi sur les marchés pétroliers, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en décembre restait neutre à 79,4 dollars, le WTI américain de même échéance grappillant 0,3% à 75,9 dollars.

Les analystes Matières de Commerzbank rappelaient hier que dans son dernier rapport statistique, l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a abaissé sa prévision de production de l'OPEP à 29,2 millions de barils / jour en 2015. Ce qui est non seulement inférieur aux quotas actuels (30 millions), mais aussi à une production effective de l'ordre de 30,6 millions d'unités.

'Voilà qui souligne la nécessité d'une réduction significative de la production du cartel pétrolier lors de sa réunion du 27 novembre', rappelle Commerzbank.

L'AIE n'a pas l'air de trop y croire, puisqu'elle pronostique que la pression baissière sur les prix de l'or noir devrait se maintenir durant le premier semestre 2015.

En attendant, l'Arabie saoudite nie officiellement toute 'guerre des prix', notamment contre les pétroles non conventionnels américains, alors même qu'il semble bien s'agir de la politique de Riyad afin de ne pas perdre trop de parts de marché.

Autre membre de l'OPEP, l'Iran a accusé d'autres pays appartement au cartel de ne pas réduire suffisamment leurs extractions sous des prétextes fallacieux. Autant dire que l'OPEP est et reste divisée.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance