BFM Patrimoine

Morning Briefing: un parfum de reprise?

Ouverture timide à prévoir sur les marchés, mais les signaux d'amélioration se confirment partout sur les marchés à court terme.

Ouverture timide à prévoir sur les marchés, mais les signaux d'amélioration se confirment partout sur les marchés à court terme. - Joshua Lott - Getty Images North America - AFP

Avec la hausse de 2,2% de vendredi, le CAC40, malgré la volatilité ambiante, signe une belle reprise et lorgne à nouveau du côté des 4.500 points. La conviction est là, avec une progression notable des volumes.

Tendance

Le CAC40 est demandé quasi inchangé ce matin à 4.418 points (Calls IGMarkets). Vendredi très net rebond de 2,2% à 4.417 pts. On est à nouveau en route pour l’objectif des 4.500 points.

A Wall Street, le S&P500 a gagné 2.48% en clôture vendredi. Ce matin en Asie, encore une belle séance à Tokyo, avec un indice Nikkei en hausse d’1,98%.

Malgré tout, les marchés devraient a priori consolider leurs gains de la semaine dernière pour tenter de confirmer le rebond en cours, d’où l’ouverture timide attendue ce matin sur les marchés européens.

Catalyseurs

Ce mois de janvier noir se sera terminé par un très net rebond avec, sur la dernière semaine, une reprise de 1,9% sur le CAC40. On reste négatifs de 4,7% depuis le 1er janvier, mais la semaine qui vient de s'écouler marque peut-être une réelle inflexion, avec notamment une remontée des volumes sur les dernières séances: on repasse le cap des 4 milliards d'euros négociés, contre 3 plutôt les séances précédentes. Donc on sent qu'il y a de plus en plus d'investisseurs qui approuvent et qui sautent dans le train.

Les ingrédients de cette amélioration? D'une part des mouvements techniques: le marché a été survendu à grand coups de positions de vente à découvert, donc il faut bien les racheter à un moment donné. On a connu il y a 2 semaines un plus bas à 4.085 points, on est bien repartis depuis.

Les banques centrales toujours à la manoeuvre, aussi bien la BCE que la Banque du Japon, toujours plus souple, qu'une FED qui se dit très attentive aux risques actuels de turbulences de marché.

Enfin un pétrole qui remonte: on est désormais à 35 dollars pour le Brent, après avoir touché un plus bas il y a 2 semaines à 25. Donc partout on sent que le marché veut corriger ce qui peut ressembler à un excès baissier et repartir de l'avant, avec toujours en tête des priorités des investisseurs, les actions européennes et japonaises.

Valeurs

Vallourec

Gros plan de mobilisation pour soutenir le spécialiste des tubes sans soudures, avec une grosse augmentation de capital d’1 milliard d'euros, et soutien massif des actionnaires historiques, l'État Français, via BPI France, et le japonais Nippon Steel/Sumitomo vont être les principaux contributeurs de l’opération avec 50% des actions nouvelles. Chacun aura aux termes de l'opération 15% du capital de Vallourec. Les capacités des usines européennes vont être réduites de 50%, avec la fermeture de 2 laminoirs en France, Saint-Saulve et Deville, ainsi que 2 autres sites en Écosse et en Allemagne. Si tout va bien, l’opération devrait permettre de dégager 750 millions d'euros de résultat brut additionnel d'ici 2020.

Michelin

Le groupe revient dans la catégorie des notes de crédit les plus solides du marché, SP relève de BBB+ à A-, avec une perspective stable.

Antoine Larigaudrie