BFM Patrimoine

Le Brésil écarte la candidature d'ADP pour les aéroports de Rio et Belo Horizonte

BFM Patrimoine
PARIS (Dow Jones)--Le Brésil n'a pas retenu la candidature d'Aéroports de Paris (ADP.FR) dans le cadre de la privatisation de deux de ses plus grands aéroports, ceux de Galeao à Rio de Janeiro et de Confins à Belo Horizonte. La concession pour l

PARIS (Dow Jones)--Le Brésil n'a pas retenu la candidature d'Aéroports de Paris (ADP.FR) dans le cadre de la privatisation de deux de ses plus grands aéroports, ceux de Galeao à Rio de Janeiro et de Confins à Belo Horizonte.

La concession pour l'exploitation de l'aéroport de Galeao, d'une durée de 25 ans, a été attribuée vendredi à un consortium réunissant le groupe brésilien Odebrecht et l'opérateur de l'aéroport de Singapour, Changi Airport Group. Son offre s'élevait à 19 milliards de reals, soit 6,1 milliards d'euros.

La concession relative à l'aéroport de Confins à Belo Horizonte, d'une durée de 30 ans, a été remportée par le consortium AeroBrasil, composé de l'opérateur brésilien d'infrastructures CCR SA (CCRO3.BR), de Flughafen Zürich AG (FHZN.EB), l'opérateur de l'aéroport de Zurich, et de Flughafen Munchen GmbH, celui de l'aéroport de Munich. L'offre d'AeroBrasil était d'un montant de 1,82 milliard de reals, soit 587,6 millions d'euros.

Le français Aéroports de Paris avait annoncé le 19 novembre sa candidature, au sein d'un consortium, à la privatisation de ces deux aéroports brésiliens. ADP s'était associé à son partenaire Schiphol Group, l'opérateur de l'aéroport d'Amsterdam, ainsi qu'à plusieurs investisseurs brésiliens, avait indiqué un porte-parole d'Aéroports de Paris.

Contacté vendredi par Dow Jones Newswires, un porte-parole d'ADP a indiqué que le groupe n'avait "pas de regrets" après la décision des autorités brésiliennes sur ces deux mises aux enchères. "Nous avons toujours dit que notre développement à l'international se ferait de façon maîtrisée, en particulier sur la valorisation des actifs", a-t-il ajouté. Le travail accompli dans le cadre de ce consortium "nous a notamment permis de consolider nos liens avec notre partenaire et actionnaire Schiphol Group", a assuré le porte-parole.

En Bourse, le titre ADP a clôturé vendredi en retrait de 0,9% à 78,29 euros.

-Marie Testard, Dow Jones Newswires; marie.testard@wsj.com; +33 (0) 1 40 17 17 52

(END) Dow Jones Newswires

November 22, 2013 13:00 ET (18:00 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-