BFM Patrimoine

La roue tourne enfin pour les casinos Partouche

Le Groupe Partouche a renoué avec les bénéfices. Une première depuis 2007.

Le Groupe Partouche a renoué avec les bénéfices. Une première depuis 2007. - Robert François-AFP

Après des années de vaches maigres, Groupe Partouche a renoué avec les bénéfices. Une première depuis... 2007.

Après des années de restructuration (dette, cessions d’actifs), Partouche tire de nouveau son épingle du jeu. Et les investisseurs saluent clairement le retour à meilleur fortune du casinotier français. Ce jeudi 28 janvier, son action grimpait de plus de 6%. Avec un chiffre d'affaires de 400,3 millions d'euros, Groupe Partouche a vu ses revenus progresser de 2,9% en 2015 à périmètre comparable. Une performance attribuable en grande partie à la hausse de la fréquentation de ses casinos (+2,5% sur l'année). 

Si l'Ebitda (résultat d'exploitation) a progressé de plus 9% à 75 millions d'euros faisant ressortir une marge de 18,7% (+ 2 points par ra rapport à 2014). Les investisseurs ont surtout salué le retour aux bénéfices (2 millions d’euros sur l'exercice) après sept exercices dans le rouge. 

Un endettement net divisé par deux

Au niveau du bilan, la structure financière s’est très nettement assainie. L’endettement net a été divisé par deux tandis que la trésorerie a progressé de 48,1 millions d’euros et ressort désormais à 164,9 millions d’euros. Au-delà des aspects financiers, Partouche compte développer son offre de jeux avec l’arrivée du Bingo. Désormais pleinement agréé par les autorités, ce jeu, expérimenté avec succès à Aix-en-Provence dans un format événementiel, va enfin pouvoir se généraliser. Il permettra ainsi au groupe d'attirer une nouvelle clientèle essentiellement composée de joueurs peu expérimentés et peu familiarisés avec les casinos, "qui découvrira ainsi l'ensemble de l'offre de jeux et d'animation du groupe.", souligne la direction.

Dans cette optique, la société a lancé la construction du nouveau casino de La Ciotat, dont le début d’exploitation est prévu au printemps 2017, qui sera ouvert sur l’extérieur, ce qui fera de de cet établissement "le premier casino conçu pour reconquérir et satisfaire une clientèle souhaitant fumer en jouant." 

Sami Bouzid