BFM Patrimoine

ENTRETIEN: La France compte sur les emplois aidés pour faire baisser le chômage - Moscovici

BFM Patrimoine
PARIS (Dow Jones)--La stagnation de l'économie française contrecarre la plupart des ambitions économiques du président François Hollande, qui doit désormais compter sur les emplois aidés pour atteindre le principal objectif qu'il lui reste: in

PARIS (Dow Jones)--La stagnation de l'économie française contrecarre la plupart des ambitions économiques du président François Hollande, qui doit désormais compter sur les emplois aidés pour atteindre le principal objectif qu'il lui reste: inverser la courbe du chômage d'ici à la fin de l'année.

Le gouvernement mise sur ces programmes d'emplois aidés - les emplois d'avenir et les contrats de génération - pour faire baisser le taux de chômage, a déclaré le ministre des Finances, Pierre Moscovici, dans un entretien. "Le ralentissement du rythme de sortie du marché [de l'emploi] et la progression des embauches ne suffisent pas seuls", a-t-il déclaré.

"Ce n'est pas un slogan, c'est une prévision", a affirmé le ministre au sujet de l'inversion de la courbe du chômage d'ici à la fin de l'année.

Baisse des prévisions des économistes

La croissance de l'économie française a été nulle sur l'ensemble de l'année 2012, le pays est entré en récession au premier trimestre 2013 et les espoirs pour le reste de l'année se réduisent. Selon l'enquête mensuelle réalisée par FocusEconomics auprès de 30 économistes, la prévision moyenne pour 2013 est maintenant d'une contraction du produit intérieur brut de 0,3%, alors que l'estimation de juillet était d'un recul de 0,2%.

Le taux de chômage, au plus haut depuis quinze ans, devrait atteindre 11% avant la fin de l'année, d'après l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).

Avant son élection à la présidence de la République en mai 2012, François Hollande s'était engagé à ramener le déficit public en dessous de 3% en 2013, mais cet objectif a depuis été repoussé à 2015. L'objectif officiel de déficit public pour cette année est de 3,7%.

Pierre Moscovici a déclaré que le gouvernement ne prendrait pas de nouvelles mesures d'austérité cette année, ce qui signifie qu'il pourrait manquer son objectif de déficit. "J'ai dit depuis longtemps qu'il n'y aura pas de plan d'ajustement supplémentaire en 2013. Si ça devait se traduire par un chiffre de déficit légèrement supérieur, ça se traduira par un chiffre de déficit légèrement supérieur à 3,7%", a-t-il affirmé.

Plus de 2 milliards d'euros pour les emplois d'avenir

Le gouvernement a annoncé à l'automne dernier qu'il consacrerait plus de 2 milliards d'euros à la réalisation de son objectif de 100.000 emplois d'avenir en 2013. Depuis le début de l'année, plus de 40.000 emplois de ce type, destinés à faciliter l'insertion professionnelle des jeunes de 16 à 25 ans, ont été créés. L'objectif du gouvernement pour 2014 est de mettre en place 50.000 emplois d'avenir supplémentaires. Le dispositif des contrats de génération, qui doit permettre l'embauche, dans les entreprises, de jeunes qui seront accompagnés par un senior lui-même maintenu dans l'emploi jusqu'à son départ à la retraite, devrait coûter 1 milliard d'euros par an lorsqu'il sera complètement déployé.

Des signes d'amélioration de la situation de l'emploi commencent à apparaître en France. Le nombre de personnes à la recherche d'un emploi a atteint un nouveau point haut en juin, mais le nombre de nouveaux inscrits au chômage a diminué.

-William Horobin, The Wall Street Journal

(Version française Maylis Jouaret, Lydie Boucher)

(END) Dow Jones Newswires

August 01, 2013 14:03 ET (18:03 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-