BFM Patrimoine

En pariant sur la chute de Tesla, des traders ont perdu des milliards

Tesla a vu son cours de Bourse grimper de plus de 40% depuis le débute de l'année

Tesla a vu son cours de Bourse grimper de plus de 40% depuis le débute de l'année - SUSANA BATES / AFP

Tesla a vu son cours de Bourse multiplié par 17 depuis son introduction en Bourse en 2010. Une performance qui n'a pas fait que des heureux sur les marchés financiers. Explications.

Tesla est devenu brièvement cette semaine le premier constructeur automobile américain en Bourse devant le géant historique GM. Avec une capitalisation avoisinant désormais les 50 milliards de dollars, le fabricant de voitures électriques connaît une véritable "success story" sur les marchés financiers. Son cours de Bourse a gagné plus de 40% depuis le début de l'année et a été multiplié par plus de 17 en seulement 7 ans. Dit autrement, un investisseur qui aurait misé 3.900 euros (soit environ 288 actions à 17 dollars) dans le groupe californien en juin 2010 lors de son introduction en Bourse, disposerait aujourd'hui de 81.000 euros, soit le prix d'une Model S dans sa version de base en France.

Et pourtant certains traders et gérants de portefeuille ont perdu gros dans l'affaire. Comment? En vendant à découvert des actions Tesla. Ils ont parié à la baisse contre la société d'Elon Musk et perdu ce faisant des milliards de dollars. Ainsi, à la fin du mois de janvier, ces ventes à découvert représentaient 35% du flottant (les actions susceptibles d'être échangées en Bourse) et avaient déjà occasionné des pertes de 2,3 milliards de dollars, d'après Business Insider.

Celles-ci se sont encore creusées pour passer à 3,2 milliards de dollars, soit 3 milliards d'euros. Les livraisons record de voitures (25.000 au total) annoncées par Tesla au premier trimestre, ayant fait grimpé le titre de 7%.

Des pertes de 675 millions de dollars en 2016

Ces investisseurs n'ont en fait jamais cru en Tesla estimant qu'il y avait une bulle autour de la société. Mais ils s'en mordent donc aujourd'hui les doigts. Même si, à leur décharge, le constructeur automobile affichait encore des pertes de 675 millions de dollars en 2016, après voir perdu 889 millions en 2015. Elon Musk, lui, se frotte les mains. Il n'hésite pas d'ailleurs à le montrer publiquement dans ce tweet moqueur où il parle de " Météo orageuse à Shortville (ndlr: 'short' signifie parier à la baisse en anglais)".