BFM Patrimoine

CAC 40: rebond amorcé dans les premiers échanges.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris amorce un rebond mercredi matin à la faveur d'une détente des rendements obligataires, un indicateur très suivi depuis quelques jours. Vers 10h40, l'indice CAC 40 grimpe de 1,3% à 5039,6 points. Ailleurs

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris amorce un rebond mercredi matin à la faveur d'une détente des rendements obligataires, un indicateur très suivi depuis quelques jours.

Vers 10h40, l'indice CAC 40 grimpe de 1,3% à 5039,6 points.

Ailleurs en Europe, Londres avance de 0,8% et Francfort prend 0,9%. L'indice paneuropéen Euro STOXX 50 s'adjuge quant à lui pas loin de 1%.

Le rendement de l'emprunt d'Etat allemand (Bund) à 10 ans et celui de son équivalent français retombent respectivement à 0,63% et 0,94% après leur accès de fièvre des derniers jours.

Dans une note publiée aujourd'hui, Fidelity se montre rassurant et évoque des fondamentaux qui restent 'solides' et des perspectives de croissance 'encourageantes' en Europe.

Le gestionnaire d'actifs explique ainsi rester 'surexposé' sur les actions du Vieux Continent.

Des chiffres de la croissance française plus forts qu'attendu viennent s'ajouter à la tendance positive du jour.

L'Insee a annoncé ce matin que le PIB en volume de la France avait augmenté de 0,6% au premier trimestre après une stabilité au quatrième trimestre, sous l'effet notamment d'une accélération des dépenses de consommation.

'La croissance française devrait encore s'améliorer au cours du trimestre à venir', pronostiquent les économistes de Natixis.

Les chiffres du PIB de la zone euro pour le premier trimestre paraîtront à 11h00.

Sur le plan des valeurs, Rubis (+8%) et SFR (+8%) emmènent les plus fortes hausses de l'indice SBF 120 après leurs publications meilleures que prévu des derniers jours.

CGG progresse de 2,9% après avoir annoncé un prolongement d'un programme commencé en 2014 dans le secteur septentrional norvégien de la Mer du Nord.

Bouygues gagne 2,8% malgré un résultat net part du groupe de -157 millions d'euros au titre de son premier trimestre 2015, contre +238 millions un an auparavant.

Du côté des baisses, Ubisoft décroche de 6,3% après avoir dévoilé des perspectives jugées décevantes hier à l'occasion de la publication de son chiffre d'affaires de premier trimestre.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance