BFM Patrimoine

Brexit: la Bourse de Paris se prépare au pire

Pour faire face à un afflux d’ordres vendredi lié à  un possible Brexit,  Euronext a pris des précautions techniques exceptionnelles

Pour faire face à un afflux d’ordres vendredi lié à un possible Brexit, Euronext a pris des précautions techniques exceptionnelles - AFP

Euronext, qui s'attend à un flux d'ordres massif à la Bourse de Paris vendredi, a décidé de prendre des mesures techniques exceptionnelles.

A la veille du référendum sur le Brexit, ce vendredi 23 juin, il n’y a pas que les politiques qui sont inquiets de voir les Britanniques dire adieu à l'Union Européenne. Euronext, le gestionnaire de la Bourse de Paris, se prépare également au scénario du pire. En cause, un trop fort volume d’échanges qui pourrait faire bugger le système électronique de la place parisienne. Pour faire face à un massif afflux d’ordres vendredi, Euronext a donc pris des précautions techniques exceptionnelles comme l’a raconté Stephane Boujnah, le patron de la société de bourse à BFM Business.

'Nous allons avoir des volumes de transaction très importants, une volatilité sans doute extrêmement forte, et cela nécessite des précautions, des arrangements, pour que les choses se passent bien et que les marchés fonctionnent. Pour dire les choses différemment, on a doublé et élargi les tuyaux de transmission."

Si le dirigeant a choisi de prendre ce luxe de précautions, c'est que le risque technique est réel. "Il peut y avoir beaucoup plus de volumes dans les différentes classes d’actifs et sur des périodes beaucoup plus intenses. Il faut absolument que tous les gens qui ont envie d’acheter des actifs puissent rencontrer extrêmement rapidement tous ceux qui ont envie de vendre des actifs". Et vu les montants en jeu, mieux vaut éviter les couacs. 

S.B.