BFM Patrimoine

Les Français parmi les Européens qui se sacrifient le plus pour se loger

Se loger coûte cher pour les ménages européens.

Se loger coûte cher pour les ménages européens. - Thomas Samson - AFP

En 2015, le logement représentait en moyenne 24,4% des dépenses de consommation des ménages européens contre 26,4% pour les Français et 29,4% pour les Danois.

Le logement, un gouffre pour les ménages. Et pas seulement en France. Il s'agit même du principal poste de dépenses en Europe. En 2015, les ménages de l’Union européenne ont consacré 24,4% de leurs dépenses totales de consommation au logement si on prend en compte l'approvisionnement en eau, électricité, gaz et autres combustibles. Une dépense de 2.000 milliards d'euros, soit 13,4% du PIB de l'Union européenne.

L'an dernier, ce sont, dans l'ordre, les ménages danois (29,4%), finlandais (28,2%) et français (26,4%) qui y consacraient la plus grande part de leurs dépenses. Suivaient la Suède (26%), la République tchèque (25,9%) et le Royaume-Uni (25,6%). À l’autre extrémité de l'échelle, on trouvait les Maltais (10,1%), les Lituaniens (15,8%), les Chypriotes (16,6%), les Estoniens (18,0%), les Bulgares (en 2014), les Portugais et les Slovènes (18,8% chacun).

Une dépense qui augmente dans la majorité des pays

Et depuis 10 ans, cette part n'a eu de cesse d'augmenter. La moyenne européenne était de 22,5% en 2005. C'est en Espagne qu'elle a le plus progressé, passant en dix ans de 17,4% à 23%, suivi de l'Irlande et du Portugal. En France, on est passé de 24,1% à 26,4%.

Cette part a néanmoins baissé dans certains pays comme la Suède, l'Allemagne et la Pologne. En Slovaquie elle est même passée de 26,2% à 24,9%.

D. L.