BFM Patrimoine

Assurance vie: quels contrats en euros offrent les meilleurs rendements?

Le taux moyen des contrats en fonds euros pourrait osciller entre 1,30 et 1,40% (net de frais de gestion avant prélèvements sociaux de 17,2%) en 2019.

Le taux moyen des contrats en fonds euros pourrait osciller entre 1,30 et 1,40% (net de frais de gestion avant prélèvements sociaux de 17,2%) en 2019. - Pixabay

Les assureurs vie publient, tour à tour, les rendements de leurs contrats en euros servis en 2019. Si la tendance globale se révèle - sans surprise - à la baisse, certaines compagnies proposent des contrats qui continuent de valoir le détour.

On s'attendait à une érosion marquée en 2019 des taux servis dans les contrats d'assurance vie en euros. Cette prévision se confirme un peu plus chaque jour… Alors qu'en 2018, le taux moyen de ce type de contrats s'était maintenu à 1,80% selon les données de la Fédération Française de l'Assurance (FFA), les rendements révélés au fil des jours par les assureurs vie pour l'année 2019 attestent de cette révision à la baisse.

>>> Téléchargez l’application BFM Business pour ne rien rater de l’actualité économique et financière

Le fondateur de Good Value for Money, Cyrille Chartier-Kastler, en sait quelque chose. Vendredi 14 février, il a déjà référencé les taux de 400 contrats d'assurance vie en fonds euros. Au regard de ces éléments, il ressort selon lui que le taux moyen en 2019 pourrait osciller entre 1,30 et 1,40% (net de frais de gestion avant prélèvements sociaux de 17,2%).

Les assureurs les moins généreux

Dans un document mis à jour au fur et à mesure des publications des compagnies, l'expert met ainsi en exergue les écarts de taux constatés entre 2018 et 2019. Parmi les assureurs ayant largement raboté les taux de leurs contrats en fonds euros, on retrouve Allianz France dont le rendement est passé de 1,7% en 2018 à 1,2% en 2019, indiquait en décembre dernier sur BFM Business, Jacques Richier, le PDG de la filiale française du géant allemand.

D'autres acteurs à l'instar des filiales françaises de Generali et de Swiss Life avaient également déjà prévenu dès l'automne dernier que certains de leurs contrats en fonds euros ne dépasseraient pas 1% de rendement.

"Generali a diminué de 0,60% en moyenne les taux servis dans ses différents contrats", souligne Cyrille Chartier-Kastler pour qui cette révision drastique, compte tenu des annonces faites l'an passé par la compagnie, n'a donc rien de surprenant.

"Aviva de son côté a révisé son taux servi sur ses fonds euros de 0,45% comparé à 2018. Swiss Life affiche une baisse de 0,50% en moyenne en 2019. Quant à la Caisse d'Epargne, ses différents contrats ont vu leurs rendements se réduire de 0,30 à 0,50% l'an passé", détaille l'expert.

Les assureurs qui se démarquent

A l'inverse, certaines compagnies sont parvenues à servir des rendements plus généreux (comme en atteste un tableau récapitulatif élaboré par Good Value for Money) aux détenteurs de contrats en euros. Et ce, malgré un environnement de taux bas qui pressurise les banques et les acteurs du secteur au point de les inciter à raboter les taux de leurs contrats traditionnels, voire à réorienter la structuration de l'épargne de leurs clients nouveaux entrants.

"Il faut bien conserver à l'esprit que la politique de baisse de taux se révèle très contrastée selon les compagnies", souligne Cyrille Chartier-Kastler. "Par exemple, le contrat Multi Vie de la Macif n'a pas baissé en 2019".

Mais d'autres compagnies font mieux. "Le groupe Monceau Assurances a par exemple augmenté de 0,80% son taux de rendement pour les contrats en fonds euros l'an passé les faisant passer de 1,50% en 2018 à 2,20% en 2019 pour le contrat Dynavie", poursuit l'expert.

En 2019, Axa France Vie a servi un taux de 3,50% sur le fonds eurocroissance de son contrat "Cler" (Agipi). Du côté de Suravenir, plusieurs contrats ont affiché un rendement de 2,40 % grâce au fonds en euros dynamique Suravenir Opportunités.

Ainsi, bien que la tendance globale s'inscrive dans une baisse marquée en 2019, les détenteurs de contrats peuvent encore selon les compagnies et les contrats espérer parvenir à dégager de la performance. D'autant que dans la famille des fonds en euros, il existe une autre typologie de fonds qu'il convient de conserver dans la durée compte tenu de leur volatilité et qui, peuvent, selon les années, se révéler particulièrement fructueux.

Merci les fonds euros dynamiques?

Ces fonds répondent au nom de "fonds euros dynamiques". Sur le papier, ils proposent les mêmes garanties en assurance vie que les fonds en euros traditionnels, mais ont la réputation d'offrir aux investisseurs des rendements bien supérieurs.

A la différence des fonds classiques (majoritairement investis dans des actifs obligataires), les fonds en euros dynamiques sont structurés en intégrant 60 à 80% d'épargne investie sur des fonds euros traditionnels faiblement risqués. Le reste est placé sur le marché actions (ou autre) qui se veut naturellement plus risqué mais dont les rendements s'avèrent nettement supérieurs.

Compte tenu de leur caractère volatile, il convient par mesure de précaution de les garder sur le long terme. Les contrats d'assurance vie composés de fonds euros dynamiques peuvent donc potentiellement générer des rendements nettement plus dynamiques (d'où leur nom) selon les années que leurs pendants traditionnels.

C'est le cas du contrat Generali Elixence dont "le rendement est passé de 1,44% en 2018 à 2% en 2019", indique le spécialiste. "Mais également de CNP Patrimoine dont les fonds euros dynamiques ont augmenté de 2,1% entre 2018 et 2019", conclut-il.

De quoi, là encore, permettre aux détenteurs de contrats d'assurance vie en euros de dégager de belles performances. Et ce, malgré la conjoncture peu porteuse liée aux taux bas.

Julie Cohen-Heurton