En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'ancien Premier ministre François Fillon (à gauche) et le secrétaire général de l'Elysée Jean-Pierre Jouyet (à droite).
 

L'ancien Premier ministre François Fillon est soupçonné d'avoir demandé au secrétaire de l'Elysée, Jean-Pierre Jouyet, d'accélérer les procédures judiciaires contre Nicolas Sarkozy, afin de lui barrer son retour. Ce qu'il dément formellement. En ordonnant jeudi une relaxe générale pour Jean-Pierre Jouyet et deux journalistes du Monde, le tribunal correctionnel a reconnu le caractère diffamatoire des propos qui étaient reprochés aux prévenus, tout en retenant en leur faveur la "bonne foi" de ces derniers.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • philderom
    philderom     

    Toutes ces affaires des hommes politiques, sont faites pour amuser
    le bon peuple...ça fini toujours par une relaxe.... conclusion : perte de
    temps, perte d'argent....

  • pintre
    pintre     

    Mais, personne n'est dupe.

  • pintre
    pintre     

    Mais, personne n'est dupe.

  • pintre
    pintre     

    Mais, personne n'est dupe.

  • pintre
    pintre     

    Mais, personne n'est dupe.

  • pintre
    pintre     

    Affaire bien étouffée. OUF!!!

  • snatch
    snatch     

    Qui est chiche de m'expliquer la teneur de ce jugement CONTRADICTOIRE?

  • valgego
    valgego     

    Des propos diffamatoires de bonne foi ?...... il faudra nous expliquer,
    lorsque l'on sait, que justement, (si l'on peut dire ) la diffamation repose essentiellement sur la mauvaise foi . Enfin, il ne faut plus s'étonner de rien , aujourd'hui pire qu' hier et bien moins que demain .

Votre réponse
Postez un commentaire