En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Suppressions de postes de gendarmes et policiers: pas de regrets de Sarkozy

Nicolas Sarkozy ne regrette pas les suppressions de postes de gendarmes et de policiers.
 

Nicolas Sarkozy, candidat à la primaire de la droite, a déclaré ce jeudi ne pas regretter les réductions d'effectifs de gendarmes et policiers durant son quiquennat, expliquant sur RMC-BFMTV qu'il "fallait faire des économies".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • qigonjin
    qigonjin     

    Euh.... il est au courant que s'en prendre à un membre des forces de l'ordre est une circonstance aggravante ?
    En plus en tant qu'ancien ministre de l'Intérieur il devrait savoir que les forces de l'ordre sont déjà équipées d'armes non léthales (bâtons télescopiques, taser, grenades de désencerclement, gaz lacrymogènes,..)
    Encore un bel effet d'annonce qui ne convaincra que les non-concernés.
    Et il faut du monde sur le terrain pour créer de la sécurité, pas des mecs derrière des bureaux, lui il s'en fiche il a plusieurs gardes du corps pour sa sécurité

  • sonntag67
    sonntag67     

    A la question "Vous avez supprimé 12.469 postes de gendarmes et policiers entre 2007 et 2012, est-ce que vous regrettez?", posée par Jean-Jacques Bourdin sur RMC-BFMTV,
    Sarkozy a répondu: "non".
    allez le dire aux policiers et gendarmes vous serez bien reçu!

  • grincheux007
    grincheux007     

    Moi aussi, je n'ai aucun regret de ne plus voter pour Sarkozy.

Votre réponse
Postez un commentaire