En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Image d'archive de Grégory Villemin.
 

Le procureur général de la cour d'appel de Dijon a fait le point sur l'enquête entourant la mort de Grégory Villemin, assassiné le 16 octobre 1984. Alors que deux personnes sont toujours gardées à vue, Ginette Villemin a été relâchée, d'après nos informations.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Flochette
    Flochette     

    Des membres de cette famille "Laroche ,Jacob Bolle, ou Villemin ont été vu devant une baraques à frites et discutant d une affaire ressemblant à celle de Grégory avant l assassinat ,le témoignage de la propriétaire de la baraque à frites est très important , elle mentionne aussi une femme , a t elle donne sa description .

  • Claude Thinès
    Claude Thinès     

    Comment se fait-il que mes commentaires n'ont-ils pas été validés ??

  • ctrape
    ctrape     

    Tout le monde sait que la graphologie est "une science dure", qui est certaine dans ses conclusions ...Et on peut se poser la question de l'intérêt d'un interrogatoire, 30 ans après le fait. Qui peut se souvenir 30 après? Aussi, une question vient à l'esprit : Un juge voudrait-il se mettre en valeur en relançant cette affaire? La sagesse commande parfois de renoncer, préférant laisser un coupable dans la nature que de punir un innocent.

  • Safe Tex
    Safe Tex     

    Toutes ces remarques vagues sans précisions me font rire. Des gens agissant ensemble avec un meurtrier non identifié ! Imaginez pour un moment que quelqu'un vous accuse d'avoir agi avec Monsieur X. Vous demandez mais qui est Monsieur X et le procureur vous répond "Ché pas"
    Et de plus il y a prescription sur ce crime mais le Procureur semble avoir rien à cirer de ça.
    On est bien parti pour encore une jolie bavure judiciaire.

    camige
    camige      (réponse à Safe Tex)

    Erreur, il n y a pas prescription, l'affaire a toujours été relancée tous les 10 ans, pour faits nouveaux.

Votre réponse
Postez un commentaire