En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le Belge Pierre Piccinin, enlevé en Syrie et libéré dédouane Bachar al-Assad, dans une déclaration.
 

Le Belge Pierre Piccinin, enlevé en Syrie et libéré dimanche avec le journaliste italien Domenico Quirico, a affirmé ce lundi que le gaz sarin n'avait pas été utilisé par le régime de Bachar al-Assad.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • Sandra972
    Sandra972     

    On l'a payé en frites, en dollar ou en euro ? Il me semble que c'est un simple otage, pas un agent des services secrets. En plus sa libération intervient à un moment assez opportun, c'est étonnant...

  • ELISALUCAS
    ELISALUCAS     

    C'est une évidence que ce sont les groupes armées qui ont utilités ces armes chimique contre la population, les extrémistes soutenus par les monarchies du golf pour destabiliser ASSAD et la FRANCE est tombée piteusement dans le panneau, comment notre président et son ministre vont s'en sortir ? MYSTERE....

  • Guy Fawkes
    Guy Fawkes     

    Personne ne parle de ce témoignage là qui ne vaut pas moins que celui de Piccicin. Le journaliste Marat Musin Lui y était carrément et il dit la même chose que cet otage.

    http://fawkes-news.blogspot.fr/2013/09/un-temoin-parle-jai-tout-vu-larmee.html

    Synthèse qui montre qu'El Assad n'a pas utilisé d'armes chimiques le 21 août dernier:

    http://fawkes-news.blogspot.fr/2013/08/pourquoi-le-regime-syrien-na-pas.html

  • quidambof
    quidambof     

    qu'est ce qu'il en sait s'il était otage ????? ou alors combien a t-il touché ???

  • Mais bien sur
    Mais bien sur     

    On nous trompe et nous ment y a rien pour nous la bas sauf une hypothétique 3 eme guerre mondiale avec les russes

  • ColibRIC41AC
    ColibRIC41AC     

    ¤- Etes-vous prêt, M. le Président, à inviter les responsables de l'opposition à venir en Syrie, à se réunir avec eux, à leur présenter des garanties sécuritaires, et à leur dire asseyons-nous ensemble pour trouver une solution ?
    Bachar al-Assad : En janvier dernier, nous avons lancé une initiative qui comprenait tout ce que vous venez de dire, et même plus. Cependant, l’opposition dont vous parlez a été fabriquée à l’étranger. Elle est made in France, Qatar… mais certainement pas made in Syria. Elle suit donc forcement les ordres de ceux qui l’ont fabriquée. Il n’était pas permis aux membres de cette opposition de répondre favorablement à cet appel, ni donc aux solutions politiques. Par ailleurs, ils ne disposent d’aucune base populaire. Malgré tout, nous les avons invités mais ils n’ont pas répondu à cette invitation.

    - L'Administration américaine a décidé de dissoudre le Conseil national syrien (CSN) et de restructurer l'opposition selon des conditions et des normes qu'elle a elle-même posées pour le choix des forces et des personnalités qui la composeront. Cette décision constitue une preuve criante que cette opposition n'est, en fait, qu'un instrument lié aux Etats-Unis et que son rôle consiste uniquement à exécuter le complot de l'alliance impérialiste dirigée par Washington, et qui regroupe l'Otan et des Etats de la région liés à l'Occident[...] 06/11/12 Ghaleb Kandil

    - Le refus de dialoguer avec le régime de Bachar el-Assad doit constituer une condition sine qua non des futures initiatives formulées par le Conseil national syrien (CNS), formation qui réunit plus de 30 mouvements d'opposition opérant en Syrie, a déclaré le président du CNS Abdel Basset Sayda lors du congrès de cette organisation à Doha (Qatar).
    "Nos activités et nos futures initiatives doivent obéir à certaines conditions, dont le refus de tout dialogue avec le régime de Bachar el-Assad et la conservation du rôle clé du CNS au sein de l'opposition syrienne", a déclaré M. Sayda.... 08/11/12
    - Dialogue avec Assad, impossible (Frères musulmans) :
    IRIB-Les chefs des Frères musulmans syriens se sont entretenus depuis la Turquie avec les journalistes lors d'une conférence de presse à l'hôtel Hilton.
    Lors de cette conférence Mohamed Ryad Chafaqa, Amr Machouh et Hassan Hachémi et Amir Abou Salama ont expliqué, devant les journalistes et les activistes médiatiques turques leurs prise de position envers les évolutions syriennes. Il est impossible que nous nous rassemblions sous un même toit avec le gouvernement d'Assad, ni avec l'actuel gouvernement ni avec un autre où est présent Assad, a déclaré, Mohamed Ryad Chafaqa sous l'influence de la Turquie qui bloque toute possibilité du dialogue syro syrien. 17/03/13

  • nerium
    nerium     

    Pourquoi parle-t-on si peu des révélations de l'otage belge ??
    Cela dérangerait-il ?

  • Sandrine Choquet
    Sandrine Choquet     

    oui biensur et on vous a s liberé juste au bon moment laisse moi mon cher se doute liberé oui mais contre koi !!!!je y crois pas

  • mauvais citoyen
    mauvais citoyen     

    vrai ou non, en voilà un beau pavé dans la mare!!!! ou dans la fange de certains.

Votre réponse
Postez un commentaire