En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Au siège de la CIA à Langley, en Virginie, en août 2008. (photo d'illustration)
 

La Maison Blanche a tenté de rectifier son erreur, mais le nom du haut responsable des services secrets a tout de même largement circulé. Son maintien en poste est désormais incertain.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Une erreur difficile d'interprétation de la CIA sur les probabilité d'attentats dans des régions reculées du monde est inadmissible. Ah là, la lettre de démission est attendue dans le bureau ovale pour le lendemain à 8h. Par contre balancer le nom du directeur d'un des postes les plus recherchés par les mouvances islamistes c'est "oups".

Votre réponse
Postez un commentaire