En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
A droite, la mère de la victime tuée en 2007 gifle Balal, avant de lui accorder son pardon, le 15 avril 2014.
 

La mère de la personne qu'il avait tué lui a accordé son pardon en public, au moment où il devait mourir. Balal avait tué son fils d'un coup de couteau à la gorge en 2007.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • felicie
    felicie     

    Dans le fond, ce serait trés chrétien, une telle attitude. Mais c'est une rareté, même chez les chrétiens...

  • ESTUAIRE
    ESTUAIRE     

    Étonnant ! Mais si c'est le désir de la famille !

  • cervide
    cervide     

    haaa l'Iran, l'axe du mal ou la justice peut éviter la peine de mort si la famille du defunt le veut... c'est pas les US qui feraient ça demain!

Votre réponse
Postez un commentaire