En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Laurent Fabius dans les studios d'Europe 1 le 18 mars 2014.
 

Le référendum en Crimée a nettement refroidi les relations diplomatiques entre la Russie et l'Union européenne. Mardi matin, Laurent Fabius est revenu sur ce climat tendu.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • katiopa
    katiopa     

    L'idee c'est donc que le 6 juin le G8 se fasse a 7 a Sochi sans Poutine, pendant que lui sera en France a la commemoration ?

    Quant au gel "cible" des avoirs et l'interdiction de sejourner en France, c'est donc 7 membres du gouvernement de Crimee, 7 parlementaires russes et 7 cadres de l'armee en place a Sebastopol qui n'ont sans doute aucun avoir et n'ont jamais mis les pieds en france ?

    Pour les Mistrals deja construits, c'est la BCE qui payera l'addition ou le contribuable francais si la Russie fait defaut ?

  • Rick II Quarante
    Rick II Quarante     

    Ce qui m'interpelle avant tout, c'est qu'une France surendettée, alors qu'elle continue d'appauvrir le populo (dernièrement gel des retraites), va dépenser encore plus d'argent — au moment où soi-disant son gouvernement applique une politique d'austérité — pour une commémoration en grandes pompes. Quand on n'a pas de fric, on procède normalement de la façon la plus stricte, un discours et une fanfare militaire suffisent. Pas besoin de rameuter tous les dirigeants... Vous allez voir que ça va être la même chose pour le défilé du 14 juillet (lui aussi soi-disant réduit...), déploiement fastueux de tous les corps d'armée (enfin, ce qu'il reste de plus ostentatoire), survol de Paris par les Alpha Jets de la Patrouille de France et autres objets volants (dont on se passerait notamment de leur pollution), etc. Puis, dans les semaines suivantes, nouvelles taxes, réduction des remboursements de la sécurité sociale, et peut-être nouvelle augmentation des impôts et, pourquoi pas, amputation des retraites... Et ça me ramène à ce projet que le gouvernement devrait s'appliquer à lui-même avant de songer à l'appliquer au populo surendetté, parce qu'asphyxié d'impôts, une surveillance des dépenses de l'État l'empêchant de dilapider l'argent du contribuable... Ah ! Si la Banque de France pouvait ouvrir un dossier spécial d'endettement au Gouvernement...

  • Monique33
    Monique33     

    Il y a de quoi se faire du souci avec quelqu'un comme lui qui n'arrête pas de se contredire....
    Vite, au placard!

  • happy
    happy     

    Poutine reste invité aux commémorations du Débarquement, c'est ce que le gouvernement français appelle un "net refroidissement des relations diplomatiques"
    quel manque de courage !!!!!

Votre réponse
Postez un commentaire