BFM Immo

Le bâtiment s'attend à des surcoûts liés à la sécurité de 10% dans le neuf

La sécurité sanitaire renforcée des chantiers va entraîner des surcoûts

La sécurité sanitaire renforcée des chantiers va entraîner des surcoûts - AFP

Les organisations professionnelles exhortent l’État à prendre en charge ces augmentations pour la relance des chantiers publics. Reste la question des surcoûts engendrés pour les chantiers privés.

Malgré les mesures prises par le gouvernement et l'appel à aller travailler pendant la période de confinement, la plupart des chantiers de BTP en France sont à l'arrêt. Alors que le déconfinement approche, le gouvernement a demandé au secteur de lui dresser une liste de priorités afin de relancer au plus vite la machine.

Ce document intitulé "Propositions pour un plan de reprise d'activité et une diminution rapide du chômage partiel", remis par les organisations professionnelles (FFB et FNTB) au gouvernement et repéré par Batiactu, devrait donner lieu à une réponse rapide tant cette activité est essentielle.

Parmi les priorités listées par le secteur, la prise en compte immédiate des surcoûts des chantiers dûs au contexte actuel. Il s'agit même d'un préalable à toute reprise d'activité, explique à Batiactu, Patrick Liébus, président de la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb).

+10% dans le neuf

"On parle de +10% dans le neuf, et de +12 à +22% dans la rénovation. En marchés publics, l'État peut intervenir pour prendre en charge le surcoût, mais avec le privé, avec les clients particuliers, comment faire? (Et) quand le client ne souhaite pas que vous veniez travailler chez lui?", observe-t-il.

Les organisations professionnelles attendent donc un geste de l’État mais également une prise de parole envers les particuliers.

Il s'agit aussi de rassurer ces derniers en mettant en avant le guide sanitaire de l'OPPBTP, l'Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics qui liste les mesures urgentes et spécifiques à mettre en œuvre pour assurer les conditions sanitaires nécessaires aux personnels du BTP appelés à travailler en bureaux, ateliers, dépôts ou chantiers et autres lieux, en complément des mesures sanitaires édictées par les pouvoirs publics.

Olivier Chicheportiche pour BFM Immo

BFM Immo