BFM Immo

Ce que pensent les Français des agents immobiliers

Plus de 60% des Français ont une bonne image des agents immobiliers

Plus de 60% des Français ont une bonne image des agents immobiliers - Philippe Huguen - AFP

Leur cote remonte, doucement mais sûrement. Selon une enquête de l'Ifop pour OptiHome, 61% des Français ont une bonne image de ces professionnels de l’immobilier, soit 6 points de plus qu'en 2016.

La cote des agents immobiliers est en train de remonter. Selon une enquête de l'Ifop pour OptiHome, 61% des Français en ont une bonne image, soit 6 points de plus qu'en 2016. Et plus des trois-quarts des vendeurs qui sont passés par une agence pour céder leur bien (67%) sont plutôt satisfaits de leurs prestations.

Le recours à un professionnel de l’immobilier dans le cadre de l’acquisition ou d’une vente d’une résidence principale s’inscrit de nouveau à la hausse. En effet, 65% des personnes ayant acheté un bien et 70% des vendeurs (+7 points) au cours des 3 dernières années ont eu recours à un professionnel.

Mais au fond, qu'attendent les vendeurs de leur agent immobilier ? Près d'un sur deux (45%) estime qu'il doit fournir une estimation la plus fiable possible du bien par rapport au prix du marché. Parmi les autres services attendus, on peut citer la vérification de la solvabilité des acquéreurs, la réalisation de visites et de comptes rendus de visites (11%) ou encore la diffusion de l’annonce (10%).

Visites virtuelles

De leur côté, les acheteurs potentiels sont nombreux à s'intéresser à de nouveaux services comme la visite virtuelle en 3D d’un bien immobilier ou la possibilité de consulter un commentaire du propriétaire sur son bien. Ces prestations séduisent respectivement 85% et 81% des sondés.

Par ailleurs, les trois quarts souhaiteraient suivre directement sur Internet l’évolution de leur projet de vente immobilière (78%) et localiser les biens immobiliers à proximité de leur lieu de travail (75%).

Dans une moindre mesure, 61% seraient intéressés par la possibilité de visiter un bien immobilier à distance via une conversation vidéo en direct avec un conseiller. Seule la signature électronique, soit la possibilité de signer un contrat via internet, n’intéresse qu’une minorité d’acheteurs potentiels (40%).

J. M.