BFM Patrimoine

Rentrée: pensez aux réductions d'impôts

Il faut penser rapidement aux réductions fiscales

Il faut penser rapidement aux réductions fiscales - Philippe Huguen - AFP

GERER SON PATRIMOINE - La rentrée est le bon moment pour mettre de l'ordre dans ses comptes et de penser à ses impôts. Pour ne pas le faire au dernier moment, BFM Business vous donne quelques conseils de réductions fiscales.

Après s'être bien reposé pendant les vacances, il est temps de reprendre en beauté. Et cette fois-ci, pas question d'attendre le dernier moment – d'ailleurs il est souvent trop tard – pour faire baisser son impôt sur le revenu. Certaines réductions fiscales peuvent prendre du temps, il faut donc s'y prendre en avance. BFM Business vous donne quelques pistes.

Les dispositifs dans l'immobilier

Le contribuable qui s'intéresse à la pierre pourra bénéficier de réduction d'impôt s'il investit dans l'immobilier locatif neuf, et cela grâce au dispositif Duflot. Il s'agit de logements neufs ou en état d'achèvement entre le 1er janvier 2013 et le 31 décembre 2016. Certaines conditions sont exigées telles que la zone géographique (de A à B1) ou encore le loyer et les ressources du locataire à la signature du bail ne doivent pas dépasser certains plafonds. Si les différentes conditions sont réunies, la réduction est égale à 18% du prix de revient du logement dans la limite de 300.000 euros. Cela ne peut concerner que deux logements par an pour un même foyer fiscal.

Le contribuable qui fait des travaux dans sa résidence principale peut bénéficier de crédit d'impôt. En cas de travaux pour le développement durable et les économies d'énergie, le taux du crédit d'impôt varie entre 15% et 25% pour 2014.

Les aides aux entreprises

Il est également possible d'investir dans une entreprise. Cela permettra de réduire son impôt sur le revenu de 18% des versements faits chaque année, dans la limite de 50.000 euros pour une personne seule ou 100.000 euros pour un couple.

Dans la même veine, l'investissement dans les Fonds communs de placement pour l'innovation ou les Fonds d'investissements de proximité permettent des réductions allant jusqu'à 18% des versements, dans la limite de 12.000 euros pour une personne seule ou 24.000 euros pour un couple.

Diane Lacaze