BFM Patrimoine

Vodafone va souffrir avant de bénéficier de ses investissements géants - Plus Europe

BFM Patrimoine
Renée Schultes, THE WALL STREET JOURNAL LONDRES (Dow Jones)--Pendant qu'AT&T (T) se tient en embuscade, Vodafone (VOD.LN) prépare un grand bond en avant. L'opérateur de télécommunications britannique, qui va voir ses coffres se remplir aprè

Renée Schultes,

THE WALL STREET JOURNAL

LONDRES (Dow Jones)--Pendant qu'AT&T (T) se tient en embuscade, Vodafone (VOD.LN) prépare un grand bond en avant.

L'opérateur de télécommunications britannique, qui va voir ses coffres se remplir après la cession de sa participation de 45% dans Verizon Wireless, compte investir 7 milliards de livres sterling (8,3 milliards d'euros) supplémentaires d'ici à mars 2016, soit 1 milliard de livres de plus que ce qu'il avait indiqué au mois de septembre. Le programme d'investissements de Vodafone, qui s'élève à 19 milliards de livres, représente le plus important jamais engagé par l'opérateur. La cession de sa part dans Verizon Wireless a aussi conduit Vodafone à identifier des impôts différés actifs supplémentaires pour un montant de 17,7 milliards de livres. Selon Citigroup, ce facteur pourrait influer sur le prix envisagé dans le scénario d'une OPA sur Vodafone.

Repli de l'activité mobile

Même si l'année qui vient s'annonce rude, les investisseurs ne devraient pas se décourager.

Vodafone a bien besoin d'investir. Le chiffre d'affaires du groupe dans la téléphonie mobile a reculé de 4,9% sur une base organique au deuxième trimestre de son exercice, après avoir fléchi de 3,5% au premier trimestre.

Certes, l'opérateur risque encore de connaître des temps difficiles avant de récolter les fruits de ses investissements. Au cours de l'exercice 2014-2015, son programme d'investissements, baptisé Project Spring, va entraîner des dépenses d'exploitation supplémentaires de 600 millions de livres sterling et donc peser sur sa trésorerie.

Une plus grande flexibilité financière

Mais en modernisant ses réseaux 3G, en accélérant la mise en place des services 4G et en poursuivant le déploiement de la fibre optique, Vodafone pourra gagner de nouveaux clients et inciter ses abonnés existants à dépenser plus pour avoir accès à un plus grand volume de données. Vodafone indique que ses investissements devraient lui permettre d'augmenter sa trésorerie disponible de 1 milliard de livres au cours de l'exercice 2018-2019, par rapport à un montant de 5 milliards de livres prévu cette année.

Pour le moment, l'intérêt de l'américain AT&T pour des actifs de télécommunications en Europe devrait soutenir le cours de Bourse de Vodafone. Hors participation dans Verizon Wireless, Vodafone est valorisé à 5,4 fois l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) estimé pour l'exercice 2013-2014, ce qui représente une légère décote par rapport au secteur européen des télécoms, d'après Nomura. Mais Vodafone dispose d'une meilleure flexibilité financière que ses concurrents. Et une OPA ne peut être exclue.

Les investisseurs n'ont pas de raison de prendre leurs jambes à leur cou.

-Renée Schultes, The Wall Street Journal

(Version française Lydie Boucher)

(END) Dow Jones Newswires

November 13, 2013 06:55 ET (11:55 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-