BFM Patrimoine

Vivendi: résultat net divisé par deux au premier semestre, la réflexion stratégique se poursuit

BFM Patrimoine
PARIS (Dow Jones)--Vivendi (VIV.FR) a annoncé jeudi des résultats semestriels en baisse, affectés notamment par l'irruption en début d'année de Free Mobile, filiale d'Iliad (ILD.FR), sur le marché français de la téléphonie mobile. Au premier

PARIS (Dow Jones)--Vivendi (VIV.FR) a annoncé jeudi des résultats semestriels en baisse, affectés notamment par l'irruption en début d'année de Free Mobile, filiale d'Iliad (ILD.FR), sur le marché français de la téléphonie mobile.

Au premier semestre, le résultat net du groupe a chuté de 55%, à 1,16 milliard d'euros, et son résultat opérationnel a reculé de 35%, à 2,56 milliards d'euros.

Le résultat opérationnel courant du groupe a lui diminué de 12,6% sur les six premiers mois de l'année, à 2,9 millards d'euros, compte tenu notamment d'une baisse de 10,3%, à 1,11 milliard d'euros, du résultat opérationnel de sa filiale SFR. Le chiffre d'affaires du groupe est ressorti en repli de 1,2%, à 14,1 milliards d'euros.

Le groupe de médias et de télécommunications a maintenu son objectif annuel d'un résultat net ajusté supérieur à 2,5 milliards d'euros en 2012, hors impact des acquisitions annoncées en début d'année et coût de la restructuration de ses activités de télécoms. Vivendi avait dégagé un résultat net ajusté de 2,95 milliards d'euros en 2011.

Dans son communiqué, le groupe se montre peu disert sur les éventuelles cessions qu'il envisage de réaliser et sur l'état d'avancement des réflexions qui doivent mener à sa réorganisation stratégique.

"Nous poursuivons, avec le Conseil de surveillance, nos travaux relatifs aux orientations stratégiques pour Vivendi. Nous communiquerons en temps utile sur les nécessaires évolutions du groupe", a déclaré Jean-François Dubos, le nouveau président du directoire.

"Notre objectif demeure la redynamisation de la valeur de l'action et la croissance du résultat net ajusté par action ainsi que le maintien d'une notation de crédit de qualité", a-t-il également indiqué.

Dopée par la spéculation liée à la perspective d'une évolution de son périmètre, l'action Vivendi a grimpé de 25% depuis la fin du mois d'avril. A 15,11 euros mercredi soir, elle perd cependant encore 7,7% depuis le début de l'année.

- Ambroise Ecorcheville, Dow Jones Newswires; 33 (0)1 40 17 17 71; ambroise.ecorcheville@dowjones.com

(END) Dow Jones Newswires

August 30, 2012 02:34 ET (06:34 GMT)

© 2012 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-