BFM Patrimoine

UPDATE2: Eutelsat: Moody's et S&P placent la dette du groupe sous surveillance

BFM Patrimoine

(Actualisation: précisions sur les communiqués de Moody's et S&P). PARIS (Dow Jones)--Moody's et Standard & Poor's ont toutes les deux placé la dette d'Eutelsat (ETL.FR) sous surveillance après l'annonce du rachat par l'opérateur de sate

(Actualisation: précisions sur les communiqués de Moody's et S&P).

PARIS (Dow Jones)--Moody's et Standard & Poor's ont toutes les deux placé la dette d'Eutelsat (ETL.FR) sous surveillance après l'annonce du rachat par l'opérateur de satellites français de son homologue mexicain Satmex, ont annoncé les agences d'évaluation financière jeudi soir.

Eutelsat a annoncé mercredi le rachat de Satélites Mexicanos, ou Satmex, le quatrième opérateur de satellites d'Amérique latine avec une part de marché de 11%, pour une valeur d'entreprise de 1,14 milliard de dollars, ou environ 860 millions d'euros, afin d'accroître son exposition à une zone géographique en plus forte croissance.

Le groupe a prévenu que l'opération pourrait temporairement faire passer son ratio dette nette sur excédent brut d'exploitation (Ebitda) au-dessus du seuil maximal de 3,3 qu'il s'est fixé pour conserver un rang d'investissement auprès des agences de notation de crédit.

Moody's a placé sa note "Baa2" sur la dette d'Eutelsat sous surveillance en vue d'une éventuelle dégradation. En fonction de la structure définitive du financement de l'opération, l'agence financière envisage de dégrader d'un cran la dette de l'opérateur lors de la finalisation de l'opération d'ici à la fin de l'année, a souligné Moody's.

S&P a pour sa part placé sa note "BBB" sur la dette d'Eutelsat sous surveillance avec implication négative. L'agence envisage de dégrader la dette du groupe d'un cran si elle en arrivait à la conclusion qu'Eutelsat n'est pas en mesure de restaurer ses équilibres financiers au cours des deux ans suivant l'opération.

Dans la classification de S&P comme de Moody's, les notes que les deux agences attribuent actuellement à la dette du groupe se situent deux crans au-dessus de la catégorie spéculative.

-Ambroise Ecorcheville, Dow Jones Newswires; 33 (0)1 40 17 17 71; ambroise.ecorcheville@dowjones.com

(END) Dow Jones Newswires

August 02, 2013 10:26 ET (14:26 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-