BFM Patrimoine

Taux: détente malgré la Grèce, le 49,3(succès), les stats US

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Le suspens n'était pas bien grand, le risque pour le crédit du gouvernement -et notre dette- très limité: la nouvelle vient de tomber à 18H50 et confirme les anticipations... la motion de censure est largement rejetée et l

(CercleFinance.com) - Le suspens n'était pas bien grand, le risque pour le crédit du gouvernement -et notre dette- très limité: la nouvelle vient de tomber à 18H50 et confirme les anticipations... la motion de censure est largement rejetée et la Loi Macron va entamer sa navette entre le Sénat et la chambre des députés.
Les OAT n'ont jamais tremblé, leur rendement est demeuré stable entre 0,64 et 0,65%.
La France a subi un recul de -0,4% de l'inflation en janvier, mais cela résulte de l'effet 'soldes' et n'a pas impacté les OAT 2025.

Leur comportement s'est aligné sur celui des Bunds allemands, tout aussi stables entre 0,3480 et 0,3530%.
Pas davantage de volatilité sur les T-Bonds US au lendemain de 'minutes' de la FED jugées conformes aux attentes (la FED se veut 'patiente' sur le front des taux, elle se veut confiante sur le front macroéconomique et pas inquiète de l'absence persistante d'inflation... qui est provisoire).

Les T-Bonds US n'ont pas réagi aux très médiocres chiffres du jour:
l'indice d'activité Philly FED recule à 5,2 contre 6,3 en janvier et rate complètement l'objectif des 9.
La composante 'anticipations d'activité' s'effondre de -21ts à 29 7 contre 50,9, sa pire chute depuis octobre 2008... sans émouvoir le marché.

L'indice de confiance du Conference Board se dégrade également à 6,7, loin du consensus des 8.

Les indicateurs avancés progressent de 0,2% au lieu des +0,5% anticipés suite au alentissement du secteur de la construction.
Seule consolation, une baisse de -21.000 à 283.000 des nouveaux inscrits hebdomadaires au chômage contre 295.000 anticipés par les économistes.

Le baril de pétrole retombe de -4% sous les 50$ à New York, à 49,9$ après des stocks de brut en hausse de 7,7Mns de barils aux USA.

Du côté de la Grèce, le '10 ans' stationne au-dessus des 10,30% alors que Berlin a rejeté le plan d'extension du refinancement présenté par Athènes (au prétexte d'une absence de chiffrage des engagements grecs).
La BCE a rajouté 3,3MdsE au fond d'urgence qui assure la survie des banques grecques... lesquelles seraient confrontées à un 'bank run' (retrait de l'argent des épargnants) hors de contrôle.

C'est un signe technique très inquiétant mais qui n'inquiète pas les investisseurs: ils ont même manifesté un surcroit d'appétit pour le risque en privilégiant les 'bonos' et les 'BTP' italiens dont le rendement s'est détendu de 4Pts de base à respectivement 1,54 et 1,59%.

Le 'spread' continue de se creuser avec les 'Gilts' britanniques qui affichent 1,83%, soit 150Pts de base par rapport aux Bunds allemands et 143Pts de base par rapport au '10 ans' japonais (0,40%, soit -0,02%).

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance