BFM Patrimoine

Pourquoi les ventes de LVMH inquiètent les investisseurs

-

- - Jean-Pierre Muller-AFP

Le géant du luxe recule en Bourse après la publication de son chiffre d’affaires du troisième trimestre. Les ventes de la division Mode et Maroquinerie, plus forte contributrice aux résultats, ont déçu.

Au lendemain de la publication de son chiffre d’affaires du troisième trimestre, le titre LVMH accuse l’une des plus fortes baisses du CAC 40, cédant 3,4% à 160,8 euros. Le géant du luxe a été pénalisé par les ventes décevantes de la division Mode et Maroquinerie, qui représentaient plus de 35% des revenus du géant français du luxe en 2014.

La maroquinerie pèse sur l'activité

Cette activité, très surveillée par les investisseurs, a marqué le pas au troisième trimestre (+3% de croissance organique contre 5% au premier semestre), loin des attentes des analystes, qui tablaient sur une croissance de l’ordre de 6%. La performance de la division "ressort clairement en dessous du consensus", note ainsi Oddo Securities. La banque d’affaires Citigroup s’inquiète, quant à elle, de la valorisation du titre à court terme.

"Suite à une forte performance du titre dernièrement, le raté sur cette division à marge élevée pourrait peser sur l'action à court terme dans un trimestre où le marché se concentre traditionnellement sur la dynamique des ventes", commente dans un mémo le broker, cité par Reuters. 
Cliquez ici pour lire la suite de l'article.

Sami Bouzid