BFM Patrimoine

Paris: rien ne détourne l'attention de l'Ukraine.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les statistiques américaines de l'après-midi, meilleures que prévu, ne compensent pas l'inquiétude sur l'Ukraine. Vers 16h15, le CAC 40 perd 2,4% à 4302,5 points, tandis que le FTSE et le DAX reculent respectivement de 1,4%

(CercleFinance.com) - Les statistiques américaines de l'après-midi, meilleures que prévu, ne compensent pas l'inquiétude sur l'Ukraine.

Vers 16h15, le CAC 40 perd 2,4% à 4302,5 points, tandis que le FTSE et le DAX reculent respectivement de 1,4% et 2,9%. Wall Street évolue également en territoire négatif.

La croissance de l'activité du secteur manufacturier aux Etats-Unis a accéléré en février, montre l'indice d'activité industrielle des directeurs d'achats publié aujourd'hui.

L'indice, calculé par l'Institute for Supply Management (ISM), est ressorti à 53,2 contre 51,3 au mois de janvier. Analystes et économistes tablaient en moyenne autour de 52.

Les dépenses de construction aux Etats-Unis ont augmenté de 0,1% au mois de janvier en rythme séquentiel, contre une baisse symétrique attendue par le marché.

Par ailleurs, les dépenses des ménages américains ont augmenté davantage que prévu au mois de janvier, de même que leurs revenus, au vu des données du Département du Commerce.

Vive agitation sur le Vieux-Continent. 'Très clairement, l'Europe traverse actuellement sa plus grave crise militaire depuis les guerres successives d'ex-Yougoslavie il y a une vingtaine d'années, voire depuis l'invasion soviétique de la Tchécoslovaquie en 1968', souligne Daniel Gravier, directeur général de XTB France.

'En ayant militairement envahi et occupé la région de Crimée, Vladimir Poutine accentue indirectement les craintes sur la monnaie unique et sur notre stabilité régionale', renchérit le professionnel.

Aurel BGC indique que l'actualité sera également dominée par la BCE. 'Jeudi, la banque centrale devrait faire un geste, mais lequel?', s'interroge le bureau d'études, rappelant que les investisseurs accueilleront aussi quelques publications de résultats d'entreprises.

Sur le front des valeurs, Eurofins, rare valeur dans le vert sur le SBF 120, grappille 0,1%, après avoir dépassé son objectif de croissance organique en 2013 malgré un certain nombre de facteurs défavorables ayant pesé sur l'évolution de ses marchés.

Les valeurs financières pâtissent des tensions en Ukraine. Ainsi, Société Générale accuse l'une des plus fortes baisses du CAC 40, perdant 5,4%.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance