BFM Patrimoine

Paris: le CAC 40 continue de céder du terrain.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Huitième séance de baisse consécutive à la Bourse de Paris, toujours privée de catalyseurs... Peu avant 14h00, l'indice phare abandonne environ 0,5% à 4.406 points et pourrait donc prochainement repasser sous le seuil des

(CercleFinance.com) - Huitième séance de baisse consécutive à la Bourse de Paris, toujours privée de catalyseurs...

Peu avant 14h00, l'indice phare abandonne environ 0,5% à 4.406 points et pourrait donc prochainement repasser sous le seuil des 4.400 points.

'Il s'agit d'une nouvelle séance de transition pour les marchés avant les rendez-vous de cette fin de semaine qui seront susceptibles d'avoir un impact sur l'orientation des indices', résument les gérants de Barclays Bourse.

Ainsi les investisseurs continuent-ils de jouer la prudence à la veille de la réunion de la Fed, laquelle pourrait apporter de nouveaux éléments quant à la perspective d'une baisse prochaine de ses taux, et à l'approche du référendum sur l'indépendance de l'Ecosse. Le scrutin s'annonce serré et il va sans dire qu'une victoire du 'oui' serait mal accueillie par les marchés.

Sur le front macroéconomique, les marchés prendront connaissance à 14h30 des prix à la production industrielle en août outre-Atlantique. Principale donnée du jour sur le Vieux Continent, l'indice ZEW qui mesure le moral des investisseurs et des analystes allemands a quant à lui reculé ce mois-ci dans des proportions moins fortes qu'attendu par le consensus.

Il s'est en effet établi à 6,9 points, soit une baisse de deux points, alors que ce dernier tablait sur un repli de l'ordre de cinq points. Insuffisant néanmoins pour ébranler le biais baissier.

Concernant les valeurs, Publicis (+1,1% à 57 euros) est en tête du CAC 40 alors que le géant publicitaire français a mis en place une nouvelle équipe de direction chargée de mettre en oeuvre les grands axes stratégiques. Le départ de Jean-Yves Naouri, un temps pressenti pour devenir président du directoire à la place de Maurice Lévy, lequel restera de facto plus longtemps que prévu à la tête du groupe, a également été annoncé.

Hermes s'adjuge de son côté 1,2% à environ 246,6 euros à la faveur d'un relèvement d'opinion de Crédit Suisse, passé de 'sous-performance' à 'neutre' avec un objectif de cours également rehaussé de 235 à 245 euros.

Enfin, Air France-KLM (-4% à 7,9 euros) est une nouvelle fois à la peine alors que 60% des vols de la compagnie française seront à nouveau annulés demain. Les pilotes grévistes semblent déterminés à obtenir gain de cause dans le cadre de leur opposition au plan 'Perform 2020'.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance