BFM Patrimoine

Marché: l'euro toujours plus près de son sommet annuel.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne continuait de tester la barre symbolique des 1,38 dollar ce matin après l'avoir un temps dépassé hier en montant jusqu'à 1,3811. Autant dire que le sommet annuel de 1,3832 n'est pas bien loin. C

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne continuait de tester la barre symbolique des 1,38 dollar ce matin après l'avoir un temps dépassé hier en montant jusqu'à 1,3811. Autant dire que le sommet annuel de 1,3832 n'est pas bien loin. Ce midi, l'euro consolide légèrement ce matin de 0,10% à 1,3773 dollars, non sans avoir atteint en matinée un point haut de séance à 1,3803.

La devise du Vieux Continent gagne en revanche 0,17% à 141,5 yens, mais elle cède 0,22% contre le sterling britannique à 0,8399 et reste pratiquement inchangée contre le franc suisse à 1,2207 franc l'euro.

Les cambistes ont globalement les yeux rivés sur le dernier comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine, le FOMC, qui se terminera mercredi 18 décembre.

Alors que Ben Bernanke, qui a lancé les premiers rachats d'actifs obligataires (les fameux QE) fin 2008, quittera la présidence de la Fed le 31 janvier 2014, les cambistes se demandent toujours quand les QE actuellement menés au rythme de 85 milliards de dollars par mois seront réduits.

Ben Bernanke avait indiqué en mai dernier que tel serait le cas avant la fin de l'année 2013. Puis des statistiques économiques médiocres ont laissé à penser que l'échéance serait reportée à 2014, lorsque l'actuelle vice-présidente Janet Yellen prendra (au 1er février 2014) la suite de Ben Bernanke.

Or les derniers chiffres de l'emploi et de la croissance notamment sont redevenus plutôt positifs, ce qui incite certains intervenants à penser que les QE, qui sont des mesures destinées à doper la croissance, seront réduits plus tôt que prévu.

En cas de limitation des QE, la Fed alourdirait donc moins son bilan d'actifs qui le dégradent. Une telle perspective devrait être favorable au dollar, même si tel n'est pas le cas actuellement.

L'amélioration des perspectives budgétaires fédérales, autre facteur a priori positif, n'y a rien changé :

Cercle Finance