BFM Patrimoine

Le Champix, dédié au sevrage tabagique, ne sera plus remboursé

Le médicament Champix, censé aider au sevrage tabagique mais objet de nombreuses plaintes aux Etats-Unis où on l'accuse d'avoir entraîné des suicides par effets secondaires, ne sera plus remboursé par la Sécurité sociale, a annoncé mardi le ministre de la

Le médicament Champix, censé aider au sevrage tabagique mais objet de nombreuses plaintes aux Etats-Unis où on l'accuse d'avoir entraîné des suicides par effets secondaires, ne sera plus remboursé par la Sécurité sociale, a annoncé mardi le ministre de la - -

Le médicament Champix, censé aider au sevrage tabagique mais accusé de provoquer des pensées suicidaires, ne sera plus remboursé par la Sécurité sociale en France, a annoncé mardi le ministre de la Santé Xavier Bertrand.

Ce produit du laboratoire américain Pfizer figure sur une liste de 77 médicaments faisant l'objet d'un suivi renforcé que l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a publiée fin janvier dans la foulée du scandale du Mediator, médicament accusé d'avoir fait 500 à 2.000 morts avant son interdiction en 2009.

"Il y a des questions qui sont posées sur le Champix, donc j'ai décidé qu'il ne serait plus pris en charge par l'assurance-maladie", a dit Xavier Bertrand sur France 2.

"Il n'a pas apporté la preuve d'une efficacité supplémentaire. Dans ces cas-là, ce qu'on remboursera, ce sera les patchs et notamment les gommes", a-t-il ajouté.

Le Champix, sur le marché en France depuis 2007, fait l'objet de nombreuses plaintes aux Etats-Unis où on l'accuse d'avoir entraîné des suicides, ce que le laboratoire conteste.

Thierry Lévêque, édité par Jean-Stéphane Brosse