BFM Patrimoine

La Biotech Cellectis chute en Bourse après un décès

Cellectis a dû suspendre deux études de phase I sur son produit UCART123, médicament expérimental fondé sur des cellules T reprogrammées génétiquement.

Cellectis a dû suspendre deux études de phase I sur son produit UCART123, médicament expérimental fondé sur des cellules T reprogrammées génétiquement. - -

Les investisseurs ont lourdement sanctionné l'annonce de la suspension de deux études cliniques menées par Cellectis sur sa thérapie contre le cancer.

Cellectis a chuté ce mardi de 21% à 21,2 euros après l'annonce de la suspension de deux études cliniques menées sur son produit UCART123 dans deux types de leucémie. La Food and Drug Administration (FDA), l’autorité américaine du médicament a demandé la suspension de ces deux essais de Phase I après un décès survenu dans l'étude clinique ciblant la LpDC.

Il s’agit du premier patient traité dans l'étude, un homme de 78 ans ayant reçu un traitement antérieur, présentant une LpDC récidivante et réfractaire avec 30% de cellules tumorales dans la moelle osseuse et des lésions cutanées.

Cellectis travaille en étroite collaboration avec les investigateurs et la FDA afin de reprendre les essais en soumettant un protocole amendé, explorant des doses plus faibles de UCART123.

Coup d'arrêt

Mais en attendant, "la suspension pour une période indéterminée devrait faire peser une incertitude sur le cours de bourse de la société tant que la situation n’est pas résorbée", ont commenté les analystes d’Oddo BHF.

Ainsi, soulignent-ils, "Cellectis connait un coup d’arrêt alors même que les cellules CAR-T sont comme jamais sous les projecteurs".

La technologie des cellules CAR-T consiste à modifier génétiquement des cellules immunitaires, les lymphocytes T, afin de les doter d’un récepteur antigénique chimérique (de l'anglais chimeric antigen receptor ou CAR) qui va leur permettre de cibler et détruire les cellules cancéreuses.

Pour la première fois dans l’histoire de la médecine, le laboratoire suisse Novartis a obtenu fin août l’autorisation de commercialiser aux Etats-Unis un médicament utilisant les cellules CAR-T... lire la suite sur Tradingsat.com

François Berthon