BFM Patrimoine

L’université de Chypre et Corinex lancent le Centre de compétences BPL pour compteurs intelligents

BFM Patrimoine
L'université de Chypre a lancé le Centre de compétences BPL (dans le cadre de son tout nouveau Centre de recherche pour l'énergie renouvelable) avec le soutien du leader technologique de l'industrie, Corinex Communicat

L'université de Chypre a lancé le Centre de compétences BPL (dans le cadre de son tout nouveau Centre de recherche pour l'énergie renouvelable) avec le soutien du leader technologique de l'industrie, Corinex Communications. Le Centre compte le dernier cri en technologie « BPL-to-the-meter » (BPL au compteur) de Corinex ainsi que des installations pour les essais et pour la validation de la performance en communications de BPL sur les lignes à BT et à MT. Viennent s'y ajouter des échantillons gratuits des principaux fournisseurs de compteurs.

Le Centre fait maintenant partie de l'école de génie de l'Université et comprend plus de 20 chercheurs dévoués. Le Centre est dirigé par George E. Georghiou, ancien Fellow de l'université de Cambridge et président du département de technologie photovoltaïque à l'université de Chypre.

La technologie BPL est des centaines de fois plus rapides que toute autre technologie à bande étroite sur lignes électriques utilisée pour l'acquisition de données du compteur, quasiment aux même frais nominaux. Cette capacité à haut débit permet de déployer et d'appliquer facilement une pleine sécurité AES 56 bits ou 128 bits. Elle offre également d'innombrables occasions pour l'innovation future.

« Je crois que nous sommes à l'aube d'un changement majeur en matière d'exigences associées aux infrastructures de compteurs, à la cueillette de données des compteurs à des fins de facturation et à la gestion de la charge électrique parmi un groupe de compteurs. Alors qu'une part toujours croissante de notre énergie provient de sources renouvelables, cette gestion se doit d'être dynamique, presque en temps réel. Ceci ne peut être accompli qu'à l'aide d'une technologie de communications à très haute vitesse : BPL », explique le professeur George E. Georghiou.

« Les sociétés de services publics sont intriguées par la gestion automatisée de la charge électrique à BT. Cette dernière nécessite, en quelques minutes, la soumission de données du compteur et de l'énergie fournie, y compris la production PV locale, à l'unité de concentration SmartGrid locale. Le concentrateur Corinex est à la fois puissant et rapide lors de la communication avec les compteurs. Il est mesure de tirer profit d'algorithmes sophistiqués pour le traitement de ces données et de les associer aux données de prévisions météorologiques afin de générer des commandes de réponse et d'émission aux compteurs et d'obtenir une gestion ou un stockage localisé de la charge électrique efficace », a ajoutée Peter Sobotka, directeur général de Corinex.

Dans le cadre de cette coopération commerciale, les parties comptent enrichir le concentrateur Corinex BPL et la solution SmartGrid avec de nouveaux algorithmes conçus et mis à l'essai par l'université, puis validés par les clients de Corinex. L'université prévoit également introduire une nouvelle spécialisation : la durabilité énergétique et les réseaux intelligents, qui inclut BPL et ses applications dans le domaine de l'énergie.

Corinex Communications Corp. conçoit et fabrique des infrastructures pour compteurs intelligents et pour communications de réseaux intelligents. Ses produits, ses logiciels et ses solutions visent la gestion de la charge électrique et de l'actif, le vol d'énergie et la sécurité. La communication BPL à haute vitesse de Corinex est cryptée AES-128 bits et supporte plusieurs fournisseurs de compteurs conformes aux normes ANSI et IEC, ainsi qu'aux protocoles SNMP et/ou DLMS/COSEM. Elle peut soit servir à regrouper les données des concentrateurs sur les lignes à MT et/ou également communiquer au sein d'un groupe de compteurs. Corinex s'est classée pendant cinq années consécutives parmi les sociétés technologiques à croissance la plus rapide au Canada et aux États-Unis par le programme Tech Fast 50/500 de Deloitte www.fast50.com, www.fast500.com.

Depuis sa fondation en 1989, l'Université de Chypre est constamment en quête d'excellence afin de remplir sa mission auprès de la société chypriote. Aujourd'hui, l'université est reconnue comme étant le plus important établissement de recherche et de formation supérieure de Chypre et a également reçu la distinction d'être nommée en tant qu'« Université méditerranéenne distinguée ».

En ce moment, l'université regroupe six facultés et 21 départements qui offrent un large éventail de programmes de premier cycle, de cycle supérieur et de recherche aux 7000 étudiants inscrits. L'université emploie plus de 900 personnes au sein de son équipe académique et administrative.

Le Centre de recherche pour l'énergie renouvelable (RCSE) de l'Université de Chypre a été créé afin de jouer un rôle clé dans la recherche et les activités de développement technologique dans le domaine de l'énergie tant à Chypre qu'à l'échelle internationale, avec pour but de contribuer aux objectifs énergétiques et environnementaux pertinents émis par l'Europe. Plus particulièrement, le RCSE chercher à devenir un centre d'excellence en énergie qui tiendra le rôle d'établissement où des travaux de recherche et développement de classe mondiale seront accomplis, en termes de production scientifique et/ou d'innovations technologiques mesurables. Le RCSE fait partie de la faculté de génie de l'Université de Chypre (UCY).

Le texte du communiqué issu d'une traduction ne doit d'aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d'origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Corinex Communications
Martin Kominek, +421910961176
martin.kominek@corinex.com
ou
Université de Chypre
G. E. Georghiou, +35722892272
geg@ucy.ac.cy

Business Wire