BFM Patrimoine

L'offre de Safran sur Zodiac revue à la baisse 

Safran et zodiac suspendus de cotation

Safran et zodiac suspendus de cotation - Remy Gabalda - AFP

Alors que les discussions autour d'une éventuelle fusion entre Zodiac et Safran patinaient depuis janvier, les deux groupes aéronautiques se sont mis d'accord sur une nouvelle offre dont les termes financiers seront moins généreux pour les actionnaires de la cible.

Les deux géants français de l'aéronautique sont finalement tombés d'accords. Safran va bien racheter Zodiac, mais à un prix inférieur à l'offre initiale. Safran va ainsi proposer sur la totalité du capital un prix de 25 euros par action pour racheter l'entreprise présidée par Olivier Zarrouati, soit une décote de 15% par rapport aux 29,45 euros proposés lors de la première offre.

Cette opération intègre également une offre d'échange subsidiaire, plafonnée à 31,4% du capital de Zodiac, rémunérée en actions de préférence Safran selon une parité d'échange comprise entre 0,3 et 0,332.

Ce projet de rapprochement a été approuvé par le conseil d'administration de Safran et le conseil de surveillance de Zodiac Aerospace.

Les discussions traînaient depuis janvier

Les discussions autour du rachat de Zodiac par Safran étaient au point mort depuis janvier. Pas rassuré par la santé financière de sa cible, qui a publié un nouvel avertissement sur résultat en mars dernier, Safran était confronté à la gronde de certains actionnaires qui estimaient que l'offre de 10 milliards d'euros pour racheter Safran était bien trop élevée.

S.B.