BFM Patrimoine

Johnson Matthey : Platinum 2013 Interim Review (Bilan intermédiaire platine 2013)

BFM Patrimoine
EN 2013, LA DEMANDE DE PLATINE DEVRAIT DÉPASSER L'APPROVISIONNEMENT PRIMAIRE ET SECONDAIRE DE 605 000 ONCES. LA DEMANDE DES UTILISATEURS INDUSTRIELS ET DES INVESTISSEURS COMPENSERA LA BAISSE DE LA DEMANDE DANS L'AUTO

EN 2013, LA DEMANDE DE PLATINE DEVRAIT DÉPASSER L'APPROVISIONNEMENT PRIMAIRE ET SECONDAIRE DE 605 000 ONCES.

LA DEMANDE DES UTILISATEURS INDUSTRIELS ET DES INVESTISSEURS COMPENSERA LA BAISSE DE LA DEMANDE DANS L'AUTOMOBILE ET LA BIJOUTERIE.

UNE TROISIÈME ANNÉE CONSÉCUTIVE DE DÉFICIT EST PROBABLE EN 2014.

Le déficit sur le marché du platine devrait augmenter en 2013 pour atteindre 605 000 onces, après un déficit de 340 000 onces en 2012, d'après le bilan intermédiaire 'Platinum 2013 Interim Review' de Johnson Matthey, publié aujourd'hui. L'approvisionnement en platine progressera de 1,6 % pour atteindre 5,74 millions d'onces, avec une production plus importante du Zimbabwe représentant l'essentiel de la hausse. La forte demande des utilisateurs industriels et des investisseurs fera progresser la demande brute de platine de 4,9 % à 8,42 millions d'onces. Le recyclage du platine progressera légèrement pour atteindre 2,08 millions d'onces.

Les approvisionnements de platine de l'Afrique du Sud devraient progresser de moins de 1 % pour atteindre 4,12 millions d'onces en 2013. Les pertes de production consécutives à des facteurs exceptionnels, tels que des grèves et des interruptions pour des raisons de sécurité, ont totalisé environ 100 000 onces au premier semestre. De nouvelles grèves ou interruptions au cours du dernier trimestre de 2013 pourraient annuler toute hausse des approvisionnements sud-africains.

La demande pour les pots catalytiques baissera de 2,0 % pour atteindre 3,13 millions d'onces, reflétant la faiblesse sur les deux plus grands marchés mondiaux pour les véhicules diesel, l'Europe et l'Inde. Il y aura également davantage d'économies de la part des constructeurs automobiles utilisant encore du platine dans leurs pots catalytiques pour moteurs à essence. Cependant, l'utilisation de platine dans les applications à usage industriel augmentera, avec un nombre plus important de camions diesel devant satisfaire aux limites strictes des normes Euro VI.

La demande brute de platine du secteur joaillier se contractera de 1,4 % pour atteindre 2,74 millions d'onces. Les achats des joaillers chinois baisseront légèrement cette année après une année 2012 très forte, mais on attend une hausse de la demande en Europe, en Amérique du Nord et en Inde. La hausse sans précédent de la demande des investisseurs dans les ETF dans le nouveau fonds Absa en Afrique du Sud devrait faire bondir de 68 % la demande à des fins d'investissement pour atteindre le chiffre record de 765 000 onces.

La demande industrielle progressera de 11,5 % pour atteindre 1,79 million d'onces. La construction de nouvelles installations de production en Asie et au Moyen-Orient devrait favoriser les achats de pots catalytiques au platine du secteur des produits chimiques. La reprise de la demande de platine dans la fabrication de verre et de disques durs d'ordinateur sera en partie compensée par des achats moindres par l'industrie pétrolière.

Le recyclage du platine provenant des rebuts de pots catalytiques devrait progresser de 12,8 % pour atteindre 1,28 million d'onces. Ces récupérations bénéficieront de la hausse de la disponibilité des déchets de pots catalytiques diesel à forte concentration, d'une meilleure efficacité de la collecte et du déstockage de la part des collecteurs. Le retraitement de vieux bijoux en platine baissera de 12,9 % pour atteindre 775 000 onces, reflétant des taux de recyclage moindres en Chine et au Japon.

L'approvisionnement primaire en platine ne devrait pas augmenter de manière significative en 2014. La consommation industrielle restera forte, les achats des constructeurs automobiles devraient être favorisés par les nouvelles limites d'émission pour les véhicules diesel en Europe et les perspectives pour la demande en joaillerie sont robustes. Même en tenant compte d'une hausse supplémentaire de la récupération de platine au niveau des rebuts de pots catalytiques et d'une baisse des prélèvements à des fins d'investissement par rapport au chiffre total exceptionnel de 2013, une troisième année de déficit est probable.

LA DEMANDE DE PALLADIUM DEVRAIT DÉCLINER EN 2013 MAIS LE MARCHÉ RESTERA SOUS-APPROVISIONNÉ.

LES NOUVEAUX INVESTISSEMENTS DANS LES ETF POURRAIENT METTRE LE PALLADIUM DAVANTAGE EN DÉFICIT EN 2014.

Bien que l'écart entre l'offre et la demande de palladium se réduira en 2013, le marché sera déficitaire de 740 000 onces. L'approvisionnement primaire déclinera à 6,43 millions d'onces, du fait de ventes de stocks inférieures en Russie, mais le recyclage progressera de 7,4 % pour atteindre 2,46 millions d'onces. La demande de palladium fléchira de 3,4 % à 9,63 millions d'onces, avec une demande en pots catalytiques en forte progression, mais des achats inférieurs des autres secteurs.

L'approvisionnement mondial en palladium baissera de 1,5 % pour atteindre 6,43 millions d'onces en 2013, du fait d'une chute des ventes des stocks du gouvernement russe à 100 000 onces. On assistera à une reprise marginale des livraisons sud-africaines de palladium, tandis que la production du Zimbabwe progressera fortement du fait d'une nouvelle série d'extensions minières. La production nord-américaine de palladium en tant que sous-produit de l'exploitation du nickel sera également en hausse.

Un retour aux conditions de forte croissance sur le marché automobile chinois fera augmenter l'utilisation mondiale de palladium dans les pots catalytiques de 4,0 % pour atteindre 6,97 millions d'onces. La Chine deviendra le deuxième plus grand marché pour le palladium dans les pots catalytiques avec 1,51 million d'onces. Une hausse de la demande de palladium de la part du secteur automobile est attendue dans toutes les autres régions à l'exception du Japon, mais à un rythme modéré en comparaison des hausses spectaculaires des dernières années.

La demande industrielle de palladium baissera de 6,6 % pour atteindre 2,20 millions d'onces, son niveau le plus bas depuis 2004. La substitution sera à nouveau une caractéristique clé, le palladium étant remplacé par des métaux communs dans les électrodes destinées aux condensateurs ultraminces dans l'industrie électronique et par la céramique et les alliages de métaux non-précieux dans la dentisterie. Les achats de palladium par l'industrie chimique restent à des niveaux inhabituellement élevés par rapport aux niveaux passés.

Les bijoux en palladium continuent de perdre des parts de marché en Chine et ne se sont pas véritablement implantés sur d'autres marchés. En-dehors de la Chine, l'utilisation du palladium - en tant qu'élément d'alliage dans l'or blanc et les alliages à base de platine, et dans les alliances pour hommes - restera stable. De ce fait, la demande de palladium dans la fabrication de bijoux reculera de 12,4 % en 2013 pour atteindre 390 000 onces, son niveau le plus bas des dix dernières années.

Les investisseurs ont affiché un appétit nettement réduit pour le palladium cette année. Bien que l'on ait assisté à des flux entrants importants dans les ETF sur le palladium au cours des deux premiers mois, on a observé une période prolongée de désinvestissement en milieu d'année. La demande nette de l'investissement dans le palladium devrait baisser à 75 000 onces en 2013, contre 470 000 onces l'an dernier.

Les tendances récentes observées au niveau de l'offre et de la demande de palladium semblent vouloir se poursuivre en 2014. L'approvisionnement primaire baissera en l'absence de ventes de stocks russes, mais sera compensé par davantage de recyclage. La hausse de la demande de la part du secteur automobile sera pondérée par des achats inférieurs dans le secteur de la joaillerie et une poursuite de la substitution dans les applications industrielles. Cela laisse l'investissement en position imprévisible dans le contexte global de l'offre et de la demande : une proposition d'ETF sur le palladium libellé en rand pourrait créer une demande supplémentaire de la part des investisseurs sud-africains et mettre le marché dans une situation encore plus déficitaire.

Le texte intégral du bilan intermédiaire Platine 2013 sera disponible à partir du 12 novembre 2013 sur www.platinum.matthey.com.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter Jo Trivedi au +44 (0)1763 256315

Le bilan intermédiaire Platine 2013 est une étude gratuite de Johnson Matthey sur le marché des métaux du groupe du platine. Johnson Matthey est la principale autorité mondiale en matière de production, d'approvisionnement et d'utilisation des métaux du groupe du platine.

Le texte du communiqué issu d'une traduction ne doit d'aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d'origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Veuillez utiliser notre hashtag Twitter : #PlatinumInt2013

Johnson Matthey
Jo Trivedi
+44 (0)1763 256315

Business Wire