BFM Patrimoine

GDF Suez confirme ses objectifs 2014 malgré le net repli de ses profits au 1er trimestre

BFM Patrimoine
- Le chiffre d'affaires a reculé de 5,9% au premier trimestre - La douceur de l'hiver en France a pesé sur les ventes de gaz - L'Ebitda s'inscrit à 4,2 milliards d'euros, en baisse de 15,6% - La dette nette est réduite à 26,7 milliards d'euros -

- Le chiffre d'affaires a reculé de 5,9% au premier trimestre

- La douceur de l'hiver en France a pesé sur les ventes de gaz

- L'Ebitda s'inscrit à 4,2 milliards d'euros, en baisse de 15,6%

- La dette nette est réduite à 26,7 milliards d'euros

- GDF Suez confirme ses objectifs pour 2014

Résultats de GDF Suez - Premier trimestre :

L'ESSENTIEL:

PARIS (Dow Jones)--Le groupe de services aux collectivités GDF Suez (GSZ.FR) a confirmé lundi ses prévisions pour 2014, malgré un net repli de ses résultats au premier trimestre en raison d'un hiver particulièrement doux en France, qui a pesé sur les ventes de gaz, et de la prise en compte d'un rattrapage tarifaire.

Sur les trois premiers mois de l'année, l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) du groupe s'est inscrit à 4,2 milliards d'euros, contre 5 milliard d'euros pour la période correspondante de 2013. Le chiffre d'affaires a reculé de 5,9%, à 22,8 milliards d'euros contre 24,2 milliards d'euros un an plus tôt.

"Corrigé de l'effet climat en France et du rattrapage tarifaire enregistré en 2013 qui pèsent pour 545 millions d'euros dans la variation négative, l'Ebitda est stable en organique par rapport à 2013", a précisé le groupe dans un communiqué.

Selon un consensus réalisé par Dow Jones Newswires, les analystes tablaient en moyenne sur un Ebitda de 4,29 milliards d'euros et sur des revenus de 22,9 milliards d'euros pour cette période.

GDF Suez a confirmé s'attendre à générer un Ebitda compris entre 12,3 milliards et 13,3 milliards d'euros en 2014, contre 13,4 milliards d'euros en 2013. Le résultat net récurrent part du groupe est toujours attendu entre 3,3 milliards et 3,7 milliards d'euros, "à climat moyen et régulation stable". Il était ressorti à 3,4 milliards l'an dernier.

GDF Suez prévoit aussi des investissements nets compris entre 6 et 8 milliards d'euros et un ratio dette nette/Ebitda "inférieur ou égal" à 2,5.

A fin mars, la dette nette de GDF Suez s'inscrivait à 26,7 milliards d'euros, contre 29,2 milliards d'euros à la fin 2013, faisant ressortir un ratio dette nette/Ebitda de 2,18.

LE COMMENTAIRE DE L'ENTREPRISE:

"En ligne avec les indications annuelles du groupe, [l'Ebitda] bénéficie des efforts du plan de performance Perform 2015 et de la poursuite du développement du groupe dans le renouvelable et sur les marchés à forte croissance avec la mise en service de nouveaux actifs et de nouveaux champs d'exploration-production. Il continue cependant à subir la baisse des prix de marché d'électricité en Europe conformément aux prévisions et se compare à un premier trimestre 2013 particulièrement favorable pour la production d'électricité au Brésil", a souligné le groupe dans un communiqué.

LE CONTEXTE:

GDF Suez évolue dans un contexte européen marqué par un repli de la consommation d'électricité, la hausse de ses coûts et une concurrence exacerbée par les énergies renouvelables, qui bénéficient de subventions, et la profusion de charbon bon marché. Cela l'a poussé à inscrire dans ses comptes 2013 d'importantes dépréciations sur ses actifs européens.

Fin février, le groupe avait toutefois relevé ses prévisions pour 2014 et décidé de ramener son programme de cessions à un rythme annuel moyen de 2 à 3 milliards d'euros. Ces objectifs entrent dans le cadre du plan "Perform 2015", lancé fin 2012 par le groupe, et qui a notamment permis de réduire considérablement l'endettement du groupe.

Début avril, GDF Suez a annoncé s'être refinancé à hauteur de 5 milliards d'euros via le refinancement par anticipation de lignes de crédit.

A la Bourse de Paris, le titre GDF Suez reculait lundi après-midi de 0,5% à 18,97 euros. Le groupe a publié ses performances trimestrielles en cours de journée, à l'occasion de son assemblée générale.

-Blandine Hénault, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 53; blandine.henault@wsj.com

(Géraldine Amiel a contribué à cet article).

COMMUNIQUES FINANCIERS DE GDF SUEZ:

http://www.gdfsuez.com/journalistes/communiques-de-presse/

(END) Dow Jones Newswires

April 28, 2014 09:20 ET (13:20 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-