BFM Patrimoine

Des chefs d'entreprise et des responsables de collectivités européens lancent une nouvelle Charte pour s'attaquer à la dépression sur le lieu de travail

BFM Patrimoine
Moya Greene, dirigeante d'entreprise de l'année du Sunday Times pour 2013 et directrice générale de Royal Mail, et Lord Gus O’Donnell, GCB, lancent un appel aux dirigeants d'entreprise dans le cadre de la lutte co

Moya Greene, dirigeante d'entreprise de l'année du Sunday Times pour 2013 et directrice générale de Royal Mail, et Lord Gus O’Donnell, GCB, lancent un appel aux dirigeants d'entreprise dans le cadre de la lutte contre la dépression

Aujourd'hui, des dirigeants d'entreprise de toute l'Europe se réunissent en vue de lancer une Charte de l'entreprise visant à la prévention des effets incapacitants de la dépression affectant les employés et à atténuer la charge que constitue la dépression pour les employeurs. En Europe, plus de 30 millions de personnes sont affectées par la dépression, la plupart étant d'âge actif. 1

La Charte, qui repose sur six principes clés partageant les meilleures pratiques sur le lieu de travail, est lancée à l'occasion du premier European Business Leadership Forum (forum européen des dirigeants d'entreprise), organisé par Barclays à Londres, dans le but de s'attaquer à la dépression sur le lieu de travail.

« Nous savons que la dépression a de considérables répercussions économiques, car elle coûte aux employeurs européens une somme estimée à 77 milliards de GBP1 par an, et le temps est venu d'agir », a déclaré à ce propos Moya Greene, directrice générale de Royal Mail. « L'accompagnement des entreprises dans toute l'Europe pour qu'elles mettent en œuvre les meilleures pratiques prenant en charge les effets de la dépression contribuera à accroître la capacité productive des employés et, ce qui est encore plus important, atténuera le poids de la dépression sur les employés et leurs familles. »

La Charte des entreprises encourage l'élaboration de politiques, de programmes et de pratiques au sein de l'entreprise en vue de s'attaquer à la dépression. Elle a reçu l'appui d'employeurs de tout premier plan qui constituent le groupe consultatif du Forum des dirigeants : Barclays, BT Group plc, H. Lundbeck A/S, Luxottica, Nature Publishing Group, Ogilvy & Mather, Royal Mail Group Ltd et Unilever. La Charte a également été développée avec le soutien de la Fédération des Employeurs Internationaux.

Une série de projets pilotes visant à soutenir la mise en œuvre pratique de la Charte des entreprises par d'autres organisations européennes sera entreprise par plusieurs employeurs, notamment Royal Mail Group Ltd, BT Group plc, Barclays, Ogilvy & Mather et H. Lundbeck A/S.

Lord Gus O’Donnell GCB (Grand-Croix de l'Ordre du Bain), ancien ministre du Cabinet du Royaume-Uni et président non dirigeant de Frontier Economics, a déclaré pour sa part : « La dépression est un problème affectant le lieu de travail, qui est à la fois très répandu et destructeur, et pourtant de nombreux employeurs ne savent pas comment affronter ce problème. Nous pensons que cette Charte est un pas important vers la validation de politiques et de pratiques sur le lieu de travail de façon à nous aider à savoir ce qui marche véritablement lorsque nous soutenons des employés qui sont aux prises avec les effets de la dépression. »

La dépression, la cause majeure de l'incapacité dans le monde entier, affecte 350 millions de personnes et a un impact direct sur les bénéfices des entreprises en raison du « présentéisme » (l'employé est au travail tout en étant malade) et de l'absentéisme (l'employé s'absente du travail).2-4 Un employé sur dix s'absente du travail en raison de la dépression, 36 journées de travail étant perdues par épisode dépressif.5

Les symptômes cognitifs de la dépression - les difficultés de concentration, l'indécision et le manque de mémoire - ont une présence très fréquente (à 94 %) au cours d'un épisode de dépression et provoquent une détérioration marquée des fonctions du travail. 6 Chez les personnes atteintes de dépression, on signale en moyenne 5,6 heures par semaine de plus de perte totale de productivité liée à la santé que chez les personnes non dépressives.7

Bill Wilkerson, le président du Business Leadership Forum, qui a joué un rôle de premier plan pour impliquer activement les dirigeants d'entreprise autour de la question de la dépression sur le lieu de travail au Canada, organisera les futures réunions du Forum à Rome, à Bruxelles et à Berlin en 2015. Il a ainsi commenté cette initiative : « Nous espérons voir les employeurs européens se rassembler pour soutenir la Charte et y adhérer, encourageant de la sorte une meilleure prise en charge de la dépression ainsi que la promotion d'une bonne santé sur le lieu de travail dans les entreprises de toute l'Europe. »

Vous pouvez trouver d'autres informations sur l'initiative « Target the Impact of Depression in the Workplace » (s'attaquer aux répercussions de la dépression sur le lieu de travail) sur le site www.targetdepression.com, où la Charte sera bientôt disponible aux organisations souhaitant y adhérer. Pour obtenir à l'avance une copie intégrale de la Charte des entreprises, veuillez contacter le site targetcampaign@ogilvy.com

Fin

Notes aux rédacteurs

À propos de la European Business Charter
La European Business Charter to Target the Impact of Depression in the Workplace (Charte européenne de l'entreprise pour s'attaquer aux répercussions de la dépression sur le lieu de travail) énonce six principes pragmatiques pour aider les employeurs a commencer à agir ou à poursuivre leurs efforts visant à réduire les effets de la dépression sur les populations actives de l'Europe et sur l'économie de l'UE.

Premier principe : un lieu de travail sain, axé sur la prévention
Deuxième principe : un lieu de travail informé et compréhensif
Troisième principe : un lieu de travail où les employés sont bien formés, réactifs
Quatrième principe : un lieu de travail assurant la sûreté et la sécurité
Cinquième principe : un lieu de travail propice à l'adaptation et au soutien
Sixième principe : un lieu de travail ayant des liens avec les professionnels engagés dans la prise en charge des soins dans des cadres de proximité et avec les influenceurs clés

Références bibliographiques

1. Evans-Lacko S, Knapp M. PLOS One. 2014
http://www.plosone.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pone.009105
2. Depression Factsheet (Fiche d'information sur la dépression). OMS http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs369/en/. Consultée dernièrement en septembre 2013
3. European Pact for Mental Health and Wellbeing (pacte européen pour la santé mentale et le bien-être), 2008
4. J. Olesen, et al. Eur J Neurology. 2012;19:155–162
5. European Depression Association (EDA), Impact of Depression in Europe Audit Survey (IDEA Survey, enquête d'audit sur les répercussions de la dépression en Europe), 2012
6. Conradi HJ, Ormel J,de Jonge P. Psychol Med. 2011;41:1165–1174
7. Stewart WF, et al. JAMA, 2003;289(23):3135–3144

(L'initiative « Target the Impact of Depression in the Workplace » est rendue possible grâce à une subvention éducative accordée par by H. Lundbeck A/S. H. Lundbeck A/S a fourni un soutien administratif à la réunion du Forum.)

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Photos/Multimedia Gallery Available: http://www.businesswire.com/multimedia/home/20141009005062/fr/

La European Business Charter va se pencher sur
les répercussions de la dépression sur le lieu de travail
Laura Clewes
Tél. : +44 (0) 207 108 6078/ Portable : +44 776 021 2600
laura.clewes@ogilvy.com
ou
Nicole Yost
Tél. : +44 (0) 20 7108 6111 / Portable : +44 792 046 7657
nicole.yost@ogilvy.com

Business Wire